Rayonnement non-ionisants : l’Artp et le ministère de la santé s’accordent pour protéger les populations

0
589

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Poste et le ministère de la santé et de l’action sociale ont procédé à la signature d’un protocole d’accord en vue de protéger les populations contre les rayonnements non-ionisants (RNI). Dans cette rencontre tenue ce jeudi, il a été également objet pour l’Artp de procéder à la restitution de la campagne de mesures sur l’exposition aux champs électromagnétiques des rayonnements non-ionisants.

« L’impact des ondes électromagnétiques sur la santé est devenu l’une des préoccupations majeures des usagers et nos Etats sont soucieux du bien être de nos concitoyens. Ainsi, les régulateurs, les Etats de manière générale sont confrontés à ce qui peut s’avérer être un paradoxe, opposant d’une part la nécessité absolue de faire assurer la couverture et la qualité de service dans le renforcement des investissements dans les  équipements, d’autre part la nécessité de protéger les populations contre l’exposition aux champs électromagnétiques », a relevé ce jeudi, Abdoul Ly, directeur général de l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes,

C’est d’ailleurs ce qui légitime aujourd’hui le partenariat important que nous avons noué avec le ministère de la santé et de l’action sociale.

Pour rappel, l’OMS dans le cadre de ses missions et prérogatives en matière de santé, a donné un mandat à la commission internationale de protection contre les rayonnements non-ionisants pour mener des études nécessaires en vue d’une prise en charge structurée de la question.

Sous ce rapport « L’autorité des Télécommunications et des postes dans le cadre de ses missions a adopté la décision n°2021-010 du 27 août 2021, fixant les niveaux d’expositions de champs électromagnétiques de rayonnements non-ionisants RNI, ainsi que le protocole de mesures y affairant tout en incitant les opérateurs à accroitre le déploiement de leurs infrastructures », a également soutenu le Dg de l’Artp.

Par ailleurs, M. Ly a s’est dit satisfait des résultats sur les mesures qui avaient pour objet de vérifier le niveau d’exposition des populations aux rayonnements non-ionisants : « Les résultats sont de façon générale satisfaisante. Satisfaisant sur la base d’un critère. Parce que comme vous le savez, les seuils maximaux sont  définis par l’union internationale des télécommunications et de  l’organisation mondiale de la santé », dit-il.

« Nous avons une station homologation. C’est-à-dire, aujourd’hui l’ensemble des appareils  qui entrent au Sénégal sont normalement homologués par  l’Artp. Un appareil qui ne respecte pas aux contraintes édictées par les organisations internationales notamment l’Oms, UIT, n’est pas homologué par l’Artp », a confié le patron de l’Artp.

Ousmane Goudiaby

Leave a reply