Réalisation des projets de l’Etat dans la région de Tambacounda : Macky annonce encore 500 milliards

0
1366

L’Etat du Sénégal va mettre 500 milliards de F CFA dans des projets de développement de la région de Tambacounda. L’engagement est pris par le président de la République, Macky Sall qui y a présidé hier, mercredi 28 décembre, le conseil des ministres, réunion gouvernementale décentralisée à cause du séjour présentiel dans la région.    

«Le président de la République, Macky Sall a validé le Programme d’investissements prioritaires (PIP) régional ajusté estimé à 500 milliards de FCFA sur la période 2023-2025». La décision est prise hier, mercredi 28 décembre lors conseil des ministres décentralisé tenu dans la ville de Tambacounda. Selon le compte rendu de la rencontre parvenu à la rédaction, la décision de l’Exécutif,  «tient compte de toutes les préoccupations exprimées par les populations des départements de la dite région». D’après toujours le document, ce programme d’investissements prioritaires triennal sera articulé sur 17 orientations et décisions que le Chef de l’Etat a retenu.  Il s’agit du renforcement de la sécurité et du désenclavement de la région, l’accélération de la relance des chemins de fer avec l’édification d’un port sec et/ou d’une gare des gros porteurs à Tambacounda  et la réalisation de l’Université du Sénégal oriental. Parmi les décisions du chef de l’Etat, il y a aussi la construction des hôpitaux de Tambacounda et de Bakel, la reconstruction et modernisation de l’aéroport de Tambacounda et de la réhabilitation des pistes des aérodromes de Simenti et Bakel. Les ambitions de l’Etat pour la région de Tambacounda c’est aussi le développement de l’artisanat, de la culture du patrimoine, le tourisme et des infrastructures sportives (avec la construction de stades et de plateaux sportifs multifonctionnels modernes à Bakel, Goudiry et Koumpentoum). Le gouvernement s’engage aussi à renforcer les aménagements urbains, de l’accès à l’eau (avec les projets transfert d’eau et la construction de forages multi villages), à l’assainissement et à l’électricité des populations avec les programmes d’équité sociale et territoriale tels que le programme d’urgence communautaires (Pudc), Promovilles entre autres.  Dans la liste des engagements de Macky Sall et son attelage gouvernemental, on note aussi l’amplification et l’extension des aménagements agricoles de la Sodefitex et de la Saed. L’Etat prévoit aussi le développement de l’élevage et des activités agropastorales, préfiguration de la création de l’Agropole Est et d’un Domaine agricole communautaire (Dac) dans le département de Koumpentoum. L’industrialisation devra aussi être intensifiée dans la région. A côté, il y a aussi cette ambition affichée de préserver les ressources forestières et des écosystèmes (notamment ceux du Parc Nioko-lokoba, structure écologique et touristique).

A Tambacounda, il est envisagé l’émergence d’un hub minier et la valorisation des potentialités des zones frontalières (avec une attention particulière à la dépollution et à la préservation de la Falémé, ainsi que le développement territorial de l’arrondissement de Kéniaba.  Parmi les nombreuses annonces de l’Etat,  on note aussi la mise en place de Centres de formation professionnelle dans les départements de (Bakel, Koumpentoum et Tambacounda) et d’une maison de la jeunesse et de la citoyenneté dans chacun des quatre départements  que sont Bakel, Goudiry, Koumpentoum et Tambacounda.

La consolidation de la mise en œuvre d’un Programme régional pour l’entreprenariat, l’insertion et l’emploi des jeunes et des femmes est prise en compte. L’Etat s’engage à promouvoir le développement des investissements privés et des espaces de commerce avec l’achèvement des travaux du marché sous régional des femmes. Enfin, Macky Sall, programme également l’accompagnement des initiatives socio-économiques et culturelles de la diaspora originaire de la région, l’accélération des affectations d’agents publics dans les secteurs prioritaires (santé, éducation, sécurité, eaux et forêts….) et la mise en œuvre d’un programme spécial de construction et de réhabilitation des infrastructures administratives de la région (notamment les Préfectures de Goudiry, Koumpentoum et Bakel, la sous-préfecture de Keniaba et les centres d’incendies et de secours dans les chefs-lieux de département).

Fatou NDIAYE

Leave a reply