Recasement à la ville de Dakar : Barthélémy et ses « protégés » seraient dans l’illégalité

0
237

Les nominations de l’ancien capitaine Seydina Oumar Touré et de l’activiste Guy Marius Sagna aux postes respectifs de « Conseiller technique en charge de la sécurité urbaine » et « Conseiller technique chargé des affaires sociales et de la réinsertion » ne seront pas validés par le préfet de Dakar. Les postes créés par le maire Barthélémy Dias ne respecteraient pas le décret n°2020-30 du 08 janvier 2020 fixant les organigrammes-types des collectivités territoriales.

Selon Adama Gueye, expert en décentralisation au micro de RFM, cette décision n’est pas conforme à la loi et au règlement. Il pense qu’à travers le contrôle de régularité, le préfet peut intervenir pour annuler les actes d’engagements qui ne seraient pas aux normes. Ce qui suppose que ces derniers qui ont trouvé des points de chutes à la mairie de la ville de Dakar, pourraient ne pas être payés à la fin du mois.

Dans sa parution de ce jour, le journal L’As quotidien a cité l’article 9 dudit décret qui stipule que : « Le cabinet du maire de la Ville ou de la commune chef-lieu de région comprend : un directeur de cabinet, une Inspection des services municipaux, un assistant du maire, un chargé de communication et des relations publiques. »

Le même texte ajoute en outre que l’administration de la Ville et de la commune chef-lieu de région est composée du Secrétariat général et des directions des Finances et de la Comptabilité, des Ressources humaines, des Services techniques, de la Planification et des Compétences transférées.

J M D

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :