Rejet de la proposition de loi criminalisant l’homosexualité : Touba dans tous ses états

0
649

Le rejet de la proposition de loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal, par le bureau de l’Assemblée nationale, le mercredi 5 janvier dernier, n’a pas laissé indifférent la ville religieuse de Touba dont la réaction a été «vigoureuse». Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien hier, vendredi 7 janvier 2022, Cheikh Mouhammadou Mountakha Mbacké, Khalif général des Mourides «a dénoncé vigoureusement tout acte visant à promouvoir ce crime envers le Créateur (SWT) et contre l’humanité toute entière». Non sans insister, par ailleurs, sur le fait que l’une des plus importantes finalités de l’Islam consiste à préserver la progéniture et à protéger la société contre la corruption et la dépravation des mœurs.

Par Ousmane GOUDIABY (Stagiaire)

C’est à travers une réaction «vigoureuse» que Touba a apprécié le rejet, mercredi dernier, par le bureau de l’Assemblée nationale, de la proposition de loi sur la criminalisation de l’homosexualité au Sénégal. Un rejet qui n’est pas du goût du Khalif général des Mourides, Serigne Cheikh Mouhammadou Mountakha Mbacké. A travers un communiqué de «Rawdu Rayâhin» parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien hier, vendredi 7 janvier 2022, le chef religieux à vigoureusement dénoncé ce qu’il qualifie de «crime odieux» contre Dieu, le Tout-Puissant, qui, selon lui, a légitimé le mariage entre homme et femme, dans les conditions et modalités bien connues et à fait de l’adultère et de l’homosexualité des «crimes» répréhensibles en raison du grand préjudice qu’ils engendrent sur l’avenir de l’humanité. «Nous dénonçons vigoureusement tout acte visant à promouvoir ce crime envers le Créateur (SWT) et contre l’humanité toute entière», a-t-il martelé dans le document.

Mieux, Serigne Mountakha Mbacké invitera tous les hommes à éviter ce péché majeur, en le dénonçant. Il invoque, en ce sens, la tradition authentique qui rapporte que les vénérés compagnons du Prophète (PSL) préconisaient une punition sévère pour ceux qui commettaient ce crime odieux. «Nous conseillons tous les musulmans et tous les hommes dotés de raison à éviter ce pé- ché majeur et à le dénoncer autant qu’ils peuvent, car c’est un péché envers Dieu, le Tout-Puissant et un crime contre toute l’humanité», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le Khalif général des Mourides soutient toutes démarches légales tendant à lutter contre ce crime. «Nous encourageons toutes les dé- marches légales visant à lutter contre ce crime odieux et dénonçons toute tentative pour le défendre», a-t-il déclaré.

Et le guide religieux d’inviter à la vigilance tout en conseillant à promouvoir le bien : «nous exhortons tous, chacun selon ses moyens, à redoubler d’efforts dans la diffusion du bien et des vertus dans la société, à œuvrer pour le développement des valeurs morales, particulièrement parmi les jeunes, par tous les moyens éducatifs, médiatiques, juridiques et pacifiques», a-t-il conclu. Finalement le Bureau de l’Assemblée nationale a lié l’acte à la parole, comme annoncé dans un communiqué du 25 décembre 2021, par le président du groupe parlementaire de la majorité, (Bennoo Bokk Yaakaar) Aymérou Gningue, en rejetant, le mercredi 5 janvier 2022, la proposition de loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal, dé- posé sur la table du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass.

Comments are closed.