Rejetée de tout cadre de lutte de l’opposition : Mimi accuse le PDS d’être en négociation avec le président Macky Sall

0
2002

Suite à la sorti du parti démocratique du sénégal (PDS) faisant état de rejet tout cadre de lutte avec Madame Aminata Touré, celle-ci a répliqué en accusant la direction de ce parti d’Abdoulaye Wade d’être en négociation avec le président Macky

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’ancien premier ministre, Aminata Touré révèle  : « La direction du PDS est dans des négociations avancées avec le Président Macky Sall et tout le monde le sait. C’est leur deal  en parachèvement avec le Président Macky qui les empêche de pouvoir prendre part à la construction du large front de l’opposition et des forces vives de la Nation en gestation pour empêcher une troisième candidature du Président Macky Sall. »

D’après l’ancienne présidente du conseil Economique Sociale et Environnemental « le PDS n’a “courageusement” rien trouvé de mieux que de vouloir me faire passer pour  la raison de leur défection au combat que compte mener les démocrates sénégalais. »

« Je tiens à rappeler que le PDS a  eu à gérer l’Etat du Sénégal pendant 12 ans, par conséquent, ses responsables connaissent  son fonctionnement, les prérogatives du Président de la République qui définit la Politique de la Nation, ils connaissent aussi les prérogatives  des Ministres qui mettent en application la Politique du Président de la République dans leur secteur respectif. Le PDS devrait avoir le courage de s’en prendre d’abord au Président  Macky Sall dont j’étais le ministre de la Justice et j’assume pour ce qui me concerne les actes que j’ai eu à poser dans l’exercice  de mes fonctions en rapport avec les exigences de bonne gouvernance », a-t-elle martèle.

Et de révéler encore de plus , « Il est impossible au PDS  de s’attaquer au Président Macky Sall puisse qu’il est en collaboration secrète avec ce dernier tout en se déclarant dans l’Opposition. Depuis l’installation de l’Assemblee Nationale,  le PDS s’est systématiquement démarqué de toutes les initiatives  de l’Opposition et s’est aligné sur la décision du Président Macky Sall de me retirer illégalement mon mandat de député.  En définitive,  le PDS étant dans un deal avec le Président Macky Sall  il ne peut pas se prononcer sur le débat national du 3ème mandat qui intéresse les Sénégalais préférant se cacher derrière des débats personnels.  Il ne s’agit pas de nos personnes respectives mais de notre Démocratie bâtie à la sueur et au sang de plusieurs générations ».

Par ailleurs, Mimi n’entend pas s’attarder sur les querelles personnelles publiques surtout à un moment crucial pour l’avenir du pays : « Je ne compte pas entretenir de querelles personnelles publiques à ce moment crucial de la vie et de l’avenir de notre pays. Je voudrais seulement dire que le Sénégal est à un tournant important de son histoire avec la tentative du Président Macky Sall de se présenter pour un troisième mandat juridiquement et moralement inacceptable ».

Selon : « Toutes les forces démocratiques de ce pays doivent se mobiliser dans un large rassemblement pour que le Sénégal ne connaisse ni de recul démocratique encore moins d’instabilité dans notre contexte sous-régional déjà fragile ».

OG

Leave a reply