Relance économique post-covid durable : tenir compte de l’inclusion des populations les plus vulnérables et du changement climatique

0
272

(APS) – La relance économique post-crise sanitaire doit, pour être durable, tenir compte des populations les plus vulnérables aux changements climatiques, a soutenu mercredi à Mbour (ouest), le président exécutif de LEGS Africa leadership, éthique, gouvernance et stratégie pour l’Afrique.

« Nous pensons que cette relance doit être verte, c’est à dire qu’elle doit tenir compte également de l’inclusion la plus large possible des populations les plus vulnérables mais également du changement climatique et ne pas contribuer à la dégradation de l’environnement’’, a dit Elimane Aby Kane.

Il s’exprimait au cours d’un atelier thématique sur les perspectives d’une relance verte post-crise articulées sur la pêche à l’initiative de la coalition écologique globale.

Des acteurs de la pêche et des secteurs de l’environnement dans le milieu marin, prennent part à cette première phase d’une concertation sur la résilience communautaire et la relance économique verte.

Durant la pandémie de Covid-19, a expliqué M. Kane, les communautés qui évoluent dans le secteur de la pêche ont développé des « stratégies de résilience’’ sur lesquelles il faut échanger et tirer des enseignements.

Il est persuadé que cette rencontre permet de « voir comment pouvait-on partir des propositions des acteurs eux-mêmes, de leur vécu pour alimenter les politiques globales mais aussi les politiques nationales en matière de relance ».

Le président exécutif de Legs Africa trouve qu’il ne « suffit pas seulement d’avoir une croissance », mais plutôt de tenir compte des aspects sociaux et environnementaux pour une bonne reprise de l’activité économique.

Il a insisté sur « une démarche inclusive et des propositions qui viennent des citoyens dans le cadre d’une redevabilité transformationnelle qui ne se limite pas seulement à pointer du doigt les faiblesses des politiques publiques ».

 

Leave a reply