Remise du matériel médical aux postes de Patar : un intrant pour des soins de qualité

0
890

Le maire de la commune de Patar Adiou Séne  a procédé, lundi, à la remise de matériel médical aux deux postes de santé de sa commune (Patar et Thiobé) dans l’arrondissement de Ndoulo. Ce matériel acquis grâce à l’appui du ministère de la Santé et de l’action sociale contribuera à l’amélioration de la qualité des soins dans ces deux structures sanitaires du département de Diourbel. 

Le  matériel  médical que le Maire de la commune de Patar vient d’offrir aux structures sanitaires est composé essentiellement de matériels de prise en charge des patients et du matériels d’hygiène dont on peut citer des  tables de consultation, des lits d’hospitalisation, des matelas et des poubelles. Adiou Sène, le maire de la commune de Patar explique :  » c’est avec  une grande satisfaction que nous recevons ce matériel médical. C’est une grande journée symbolique dans la représentation avec le nombre de matériels mis à la disposition de nos deux postes de santé. Nous avons au total 12 lits, des tables de consultations, 12 matelas, des poubelles entre autres ». Le maire de la commune de Patar n’a pas manqué de saluer le soutien du  Dr Mary Khemesse Ngom Ndiaye, le  ministre de la Santé et de l’action sociale, du médecin-chef du district Dr Moussa Ndiaye et du sous-Préfet de Ndoulo. L’infirmier chef de poste de Patar Bassirou Guèye a salué ce geste du maire de la commune de Patar réalisé grâce au soutien du ministère de la Santé et de l’action sociale. « Lorsque le maire nous a sollicité pour une expression de besoins de matériels adéquats pour les postes de santé, nous nous sommes concertés pour demander des lits d’hospitalisation, du matériel pour l’assainissement du poste, du matériel pour la prise en charge des patients et d’hygiène. Il s’agit d’un matériel d’hygiène et d’un matériel de prestations de soins. Il y a des nébuliseurs et des popunelles pour stériliser. C’est un matériel très important pour les deux postes de santé. Ce matériel contribuera à la qualité des soins. Pour qu’il y ait une bonne prise en charge des soins, il faut des ressources humaines très bien formées et du matériel de qualité ».

ADAMA NDIAYE 

 

Leave a reply