Renonciation officielle à sa «candidature» à la présidentielle 2024 : Abdoulaye Daouda Diallo rend les armes

0
912

Fin des tractations au sein de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (Bby) sur le cas de la dissidence de l’actuel président du Conseil économique social et environnemental (Cese). Abdoulaye Daouda Diallo, qui avait jusqu’ici refusé de se ranger derrière l’actuel chef du gouvernement, désigné par le chef de l’Etat candidat de la mouvance présidentielle à la présidentielle de 2024, a finalement abdiqué. Face à la presse, samedi 16 septembre dernier, l’ancien ministre de l’Intérieur a annoncé le retrait de sa candidature.

C’est maintenant officiel. Le président du Conseil économique social et environnemental, Abdoulaye Daouda Diallo, a finalement décidé de rejoindre la candidature du Premier ministre Amadou pour engager la prochaine présidentielle. Une décision qu’il a annoncée lors de la déclaration tenue, samedi face à la presse, dans les locaux qu’il dirige  et qui a été prise « après plusieurs entretiens avec SE Mr Macky SALL mais aussi avec mes camarades et sympathisants ». Pour justifier sa décision, Abdoulaye Daouda Diallo qui n’a aucunement cité le nom d’Amadou Ba, candidat désigné de la majorité lors de ce point de presse, a évoqué « l’espoir de garantir avec l’aide du Tout Puissant, la victoire le 25 février 2024 mais surtout la sauvegarde de l’héritage du Président Macky Sall».

« La division est le pire ennemi d’un parti politique et nous, coalition Benno Bokk Yakaar, nous ne devons donner aucune chance aux aspirants à la prochaine élection présidentielle. Ainsi, après plusieurs entretiens avec SE Mr Macky Sall mais aussi avec mes camarades et sympathisants, j’ai décidé au terme de mûres réflexions de privilégier l’unité et la cohésion du parti », a-t-il souligné avant de marteler : « Par conséquent, je retire ma candidature dans l’espoir que cette décision garantira avec l’aide du Tout Puissant, la victoire le 25 février 2024 mais surtout la sauvegarde de l’héritage du Président Macky Sall».

Quoiqu’il ait décidé de se ranger derrière le choix du président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Abdoulaye Dauda Diallo n’a pas manqué auparavant de décliner les fondements de  la légitimité de la candidature à laquelle il a renoncé. « La légitimité du suffrage universel qui m’a permis d’être élu député au scrutin majoritaire départemental et maire de ma très chère commune Boké Dialloubé, à chaque fois que le devoir m’appelait. Ainsi que la légitimité de l’expérience gouvernementale acquise à la tête de ministères stratégiques.

Ces postes de responsabilité m’ont permis d’être pendant plus de 11 ans au cœur de l’action gouvernementale au service exclusif de nos concitoyens. J’ai par conséquent appris à mesurer et à comprendre la gravité de certains moments », a indiqué le président du Cese, Abdoulaye Daouda Diallo, dans sa déclaration déclinant les enjeux pour légitimer son choix d’accompagner le chef de l’État dans la poursuite de son œuvre. Aux dernières nouvelles, après l’annonce du président du Cese de renoncer à sa candidature pour la prochaine présidentielle, une rencontre était attendue entre le président Macky Sall, Abdoulaye Daouda Diallo et le PM Amadou Ba. Ce tête-à-tête aurait pour objectif de se pencher sur les voies et moyens pour gagner largement la prochaine présidentielle de 2024.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply