Renouvellement du parc automobile : le transport public à la quête d’un nouveau souffle

0
290

Les taxis à gaz qui seront réceptionnés, ce jeudi 13 juin 2024, par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et aériens, El Hadji Malick Ndiaye, s’inscrivent dans le programme de modernisation des moyens de transports publics. Initiée depuis l’ancien régime de Me Abdoulaye Wade, cette campagne vise surtout à lutter contre les accidents de la route dont la vétusté des voitures est une des causes.

La cérémonie de réception de 500 taxis à gaz, dans le cadre d’une convention initiale signée en février 2021 pour le renouvellement de 2000 taxis urbains neufs montés au Sénégal, aura lieu ce jeudi 13 juin 2024, à la gare routière Les Beaux Maraîchers de Dakar. Elle entre dans la cadre du programme de modernisation du système de transport qui passe entre autres par le renouvellement du parc automobile qui croule sous le poids de sa vétusté.

L’ancien ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye,  avait réceptionné à plusieurs occasions, des véhicules destinés au transport public de voyageurs. Le renouvellement du parc automobile a été initié par l’ancien régime de Me Abdoulaye Wade, et poursuivi par son successeur, pour notamment lutter contre les accidents de la route.

En Conseil des ministres du 03 février 2022, l’ancien président Macky Sall avait invité son ministre des Transports terrestres «à accélérer le processus de renouvellement des parcs de bus et autres véhicules de transports interurbains, notamment ceux en circulation sur les axes routiers départementaux».  Macky Sall avait demandé à son gouvernement de prendre des mesures urgentes dans ce sens, après l’accident de la route de Ngathie Naoudé survenu le 28 janvier 2021 et ayant occasionné 9 décès.

Plusieurs autres accidents dont celui de Sikilo, avec son nombre important de morts (au moins 42), ont rappelé la nécessité de moderniser le parc automobile sénégalais. Au moins plus de  45.000 véhicules à renouveler, sur tous les segments du transport au niveau national, ont été recensés par le Fonds de développement des transports terrestres (Fdtt), en 2022. Ce fonds est un mécanisme de financement destiné à assurer durablement la qualité des services de transport public.

Le Sénégal a besoin de 1,200 milliard de FCFA pour refaire son parc. L’objectif poursuivi, à travers ce renouvellement, est à terme le retrait définitif des taxis-brousses communément appelés sept places, cars rapides, «Ndiaga Ndiaye» et autres moyens de transports vétustes de la circulation. Rappelons qu’en plus de ces voitures, les gros-porteurs sont aussi concernés par ce programme de renouvellement.

Fatou NDIAYE

 

Leave a reply