Sacre à la CAN 2021 et Qualification au mondial 2022 : les nouveaux défis des Lions

0
366

Les Lions du Sénégal ont assis leur règne sur l’Afrique.  Après avoir remporté leur tout premier sacre en Coupe d’Afrique des nations (CAN), ils ont confirmé leur statut de leader du continent en enchaînant avec une qualification décrochée de haute lutte ce mardi. Reste à savoir si le groupe d’Aliou Cissé est fin prêt pour briller à l’échelle mondiale. Le chantier est en tout cas déjà ouvert pour le sélectionneur Aliou Cissé et son équipe qui connaitront demain, vendredi, leurs futurs adversaires lors du tirage au sort du mondial qatari.

Après cette grande première réussie dans leur nouvel antre inauguré par une deuxième participation consécutive inédite à une phase finale de Coupe du Monde, les Lions ont imposé leur suprématie sur le continent africain. Première nation africaine  au classement FIFA, champion d’Afrique et finalement qualification au Mondial en poche, l’équipe du Sénégal se tourne vers un nouveau challenge cet automne 2022 en se mesurant avec les meilleures nations de football.

Le sélectionneur Aliou Cissé a sans  doute  posé les jalons d’un avenir grandissant après avoir bâti un groupe solide. Si elle a atteint la phase de maturité, le chantier reste encore ouvert. Il faudra être prêt pour briller à l’échelle mondiale. Pour cette nouvelle ambition, le sélectionneur peut naturellement compter sur son groupe de performance qui regorge de fortes individualités à l’image d’Edouard Mendy, Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Idrissa Gana Guéye, Youssou Sabaly que l’on cite comme des joueurs de classes mondiale et qui, pour la plupart, étaient présents à la dernière Coupe du monde de 2018 en Russie.

A cette « colonne vertébrale », on peut ajouter d’autres jeunes qui ont été intégrés en cette année 2020 la sélection et qui n’ont pas tardé à s’imposer durant la CAN camerounaise. Il s’agit notamment de Nampalys Mendy qui s’est transformé en titulaire, du polyvalent Bouna Sarr, des  deux espoirs marseillais Bamba Dieng et Pape Guèye, ou encore Abdou Diallo qui forme avec Kalidou Koulibaly, une charnière centrale quasiment imprenable.  En fonction de la forme des joueurs et de la disponibilité des uns et des autres,  la porte de la Tanière reste cependant grandement ouverte. Le potentiel ne manque pas pour le Sénégal.

Le nouveau titre du Sénégal pousse actuellement beaucoup de joueurs et surtout de binationaux à manifester leur volonté de porter le maillot national et d’intégrer l’équipe nationale. Et ce sont les noms de Malang Sarr, Sofiane Diop ou Boubacar Kamara qui sont  les plus cités comme étant de potentiels renforts en direction des prochaines échéances. L’équipe du Sénégal est en tout cas  attendu par le monde du football. Elle a huit mois pour préparer ce rendez-vous majeur dans laquelle elle va rivaliser avec les meilleures nations du monde et pour briller au Qatar. Il va falloir se tester et se frotter surtout aux styles de jeux asiatiques et sud-américains auxquels les équipes sénégalaises ne sont pas encore  habituées.

Comme ce fut le cas lors du mondial 2018 où les Lions avaient  buté sur le Japon et la Colombie. Quoiqu’il en soit, Aliou Cissé s’est déjà projeté et se dit suffisamment armé et prêt pour faire briller le Sénégal  au mondial qatari. « On est passé. On sera meilleur. Au mondial 2018, on a été éliminé aux nombres de cartons. Cette fois, on y retourne. Si vous me dites si cette équipe est armée pour aller en Coupe du monde, je dirais oui. On a constitué une équipe pour aller à la Coupe du monde. On partira avec une forte ambition », promet-il. En attendant l’entame de la préparation, le Sénégal sera édifié sur ses prochains adversaires ce vendredi, à l’occasion du tirage au sort du Mondial 2022 au Qatar.

Premier sélectionneur à porter le Sénégal au sommet du football africain, le 6 février dernier au Cameroun, Aliou Cissé est aussi devenu le premier sélectionneur à qualifier les Lions en deux phases de Coupe du monde consécutives. Après 2018 en Russie, il aura une autre occasion de faire plus que son ancien entraîneur Bruno Metsu qui avait conduit les Lions en quart de finale de la Coupe du monde 2002.

Omar DIAW

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :