Site icon Sud Quotidien

Saint-Louis : 3ème édition de l’université des clubs changements climatiques : plusieurs jeunes du pays en conclave pour faire le plaidoyer en faveur des communautés impactées

La 3ème édition de l’Université des Clubs Changements Climatiques s’est ouverte avant-hier, jeudi 20 octobre à Saint-Louis sous le thème « La voix des jeunes pour amplifier celle des communautés impactées ». Il s’agit d’une rencontre de trois jours organisée par l’ONG Action Solidaire Internationale dans le cadre de son Projet Activistes Africains pour la Justice Climatique « AACJ ». Le but est de réunir les jeunes et de procéder ensuite au partage de bonnes pratiques pour renforcer la lutte contre les changements climatiques qui ont causé énormément de préjudices aux populations.

Cette 3ème édition de l’Université des Clubs de Changement Climatique s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la prochaine Cop 27 (Conférence des Parties) qui est prévue dans quelques jours à  Charm El Cheikh en Égypte. Cette Université des Clubs Changements Climatiques est une rencontre de trois jours initiée par les responsables de l’ONG Action Solidaire Internationale qui ont regroupé des centaines de jeunes venus de partout dans le pays, dans le but de se faire entendre.

«Le choix de la ville tricentenaire d’abriter cette rencontre n’est pas du tout fortuit, car celle-ci a toujours été victime des conséquences désastreuses des changements climatiques. Elle sert de cadre d’échanges pour ces jeunes et de partage des bonnes pratiques en matière de résilience pour les communautés locales. Il s’agit en effet des bonnes pratiques qui sont initiées dans leurs localités respectives afin de lutter contre les changements climatiques à travers des approches et des méthodes différentes», a expliqué Mamadou Barry, Directeur exécutif de l’ONG Action Solidaire Internationale.

Leur combat, a-t-il rappelé, s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une meilleure implication des jeunes dans la gouvernance locale, nationale et internationale du climat. Ce sera l’occasion pour eux de parler largement de ces questions cruciales que sont les changements climatiques. Leur plaidoyer est de pousser les grandes puissances et les décideurs à aller vers la matérialisation des accords de Paris avec tous les financements promis aux pays africains qui sont les plus impactés. Ces trois jours d’activités seront clôturés par des séances de reboisement et une marche de sensibilisation pour une meilleure prise en charge de la problématique des changements climatiques.

YVES TENDENG

Quitter la version mobile