Saint-Louis – célébration de la journée olympique, sous le thème «sport et développement» : Des Olympiades citoyennes ont réunies 400 enfants, sur initiative de l’Association ASSCAN

0
203

« Sport et Développement », c’est la thématique de l’activité des Olympiades Citoyennes initiées à Saint-Louis, dans le cadre de la célébration avant-hier, dimanche 23 juin, de la Journée Olympique. Elle est organisée par l’Association de Solidarité Sportive et Culturelle Artistique Nationale (ASSCAN), en partenariat avec l’Académie de Saint-Louis, avec pour objectif d’inciter les populations à inscrire le sport dans leurs activités quotidiennes.

Ils sont en tout 300 enfants des écoles de Saint-Louis, 30 enfants du projet JOP, 32 enfants déficients visuels et 40 autres déficients intellectuels, 15 enseignants et 20 animateurs socio-sportifs formés au Certificat en compétence d’animation socioéducative et populaire (CASEP), des autorités académiques et scolaires de Saint-Louis commune, les parents d’élèves,  organisations de la société civile, les 10 directeurs d’écoles concernés, et des ONG comme Humanité & Inclusion à avoir participé à ces olympiades Citoyennes visant à favoriser la sensibilisation aux valeurs olympiques, paralympiques et au sport pour la santé. Ceci en professionnalisant le secteur de l’animation socioéducative, le sport et l’activité physique qui seront au cœur de la cité.

Les activités ont tourné autour des jeux coopératifs, des jeux socio-sport et Kid’S Athlètics et des animations et théâtre. «C’est le 23 juin, la Journée olympique qui n’est pas beaucoup célébrée au Sénégal. Mais à Saint-Louis, il y a 10 ans, nous l’avions célébré avec le CNOSS. Nous développons beaucoup de projets autour de l’olympisme, avec ses valeurs que sont l’amitié, l’excellence, l’inclusion et le respect que j’ai toujours considéré comme des valeurs ancestrales de notre société», a fait savoir Insa Diagne, responsable et chef de projet à l’Association de Solidarité Sportive et Culturelle Artistique Nationale (ASSCAN).

Le but, a-t-il rappelé, est de mettre en lumière le sport et l’éducation, dans l’optique d’associer toutes les catégories d’enfants qui jouent ensemble et qui apprennent l’amitié, la cohésion sociale. Cette activité a été également l’occasion pour les initiateurs de revisiter des problématiques d’actualité à Saint-Louis notamment le diabète, les facteurs de risques, le sport inclusion avec la participation d’une classe déficients visuels de l’école Boly Diaw. «L’innovation a été la participation à ces olympiades de l’équipe de Cécifoot de Saint-Louis, qui ont joué contre une équipe d’enfants valides à qui on a fermé les yeux. Une occasion d’aller à l’inclusion et d’ouvrir tous les secteurs d’activité à des personnes vivant avec un handicap», a soutenu M. Diagne. Il a rappelé que la thématique «Sport et Éducation» rentre dans le secteur du sport et développement. «L’éducation est à la base du développement. Dans toutes prises d’initiatives, il faut impérativement le volet éducation derrière pour avancer», a-t-il expliqué.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de la commune de Saint-Louis, Pape Amadou Guèye, a insisté sur la nécessité pour les populations d’inclure le sport dans leurs activités quotidiennes. «Autant on dit l’éducation (c’est) tout le long de la vie, il faut également dire que le sport, (c’est) tout le long de la vie. C’est pourquoi je suis pour la pratique du sport partout et surtout montrer aux enfants les valeurs olympiques, sociales et sanitaires», a-t-il indiqué tout en magnifiant l’initiative de l’ASSCAN, relative à l’infrastructure de proximité mise à la disposition des enfants et qui leur permet de s’exprimer physiquement, intellectuellement et de se détendre avec la pratique du sport.

YVES TENDENG 

 

Leave a reply