Saint-Louis – centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz : la livraison du chantier prolongée au 15 décembre

0
496

Le chantier de construction du Centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz de Saint-Louis qui devait être livré en fin mars dernier le sera finalement le 15 décembre prochain. Annonce faite hier, mercredi 12 juin, par le Coordonnateur du Projet dAppui au Développement des Compétences et de l’Entreprenariat des Jeunes (PDCEJ), Sékou Badji, qui explique ce retard par des aléas qui nont pas facilité le déroulement des travaux. Au total, plus de 1000 jeunes ont été formés à divers métiers porteurs.

 

Cette visite de chantier du Centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz de Saint-Louis a permis à la délégation du Ministère de la Formation Professionnelle accompagnée des autorités administratives de la région et des services déconcentrés de constater de visu l’état d’avancement des travaux de construction dudit centre dont la livraison a connu un léger retard. « La date de livraison initiale était prévue fin mars 2024 mais avec les aléas que nous avons connus sur ce site assez difficile du point de vue de ses caractéristiques et des facteurs liés à l’inondation, à la reprise des études d’exécution technique, nous avons prorogé la date de livraison jusqu’au 15 décembre 2024. C’est un projet important pour le gouvernement du Sénégal dans la mesure où nous avons d’importantes ressources pétrolières et gazières en cours d’exploitation et il fallait pour le gouvernement anticiper sur la disponibilité des ressources humaines mais aussi des entreprises capables d’intervenir dans la chaîne de l’industrie pétrolière et gazière. C’est pourquoi ce centre a été initié par le gouvernement en relation avec son partenaire, la Banque Africaine de Développement (BAD), pour un montant global de 12 milliards de francs CFA sur une période de 5 ans prorogé de 2 ans », a indiqué Sékou Badji, coordonnateur du Projet d’Appui au Développement des Compétences et de l’Entrepreneuriat des Jeunes dans les secteurs porteurs. L’objectif est de permettre à la population d’accéder aux emplois qui vont être générés par cette activité et il fallait donc préparer les jeunes et accompagner les entreprises car, d’après lui, ce centre va se positionner comme un hub dans le secteur de l’industrie pétrolière et gazière pour former les jeunes de la sous-région et de l’Afrique de l’Ouest. « Nous savons bien que le bassin sédimentaire que nous partageons avec les autres pays est riche en ressources pétrolières et gazières et le Sénégal va désormais avoir un dispositif de référence calé sur les standards internationaux dans l’industrie pétrolière et gazière. Effectivement, nous avons formé environ 1000 jeunes depuis 2020 sur des formations courtes qualifiantes qui permettent à beaucoup de jeunes aujourd’hui d’accéder à des emplois. C’est un processus qui se poursuivra et qui va préparer la jeunesse et les travailleurs en général à développer leurs compétences en attendant l’ouverture du centre », a-t-il rappelé. L’adjoint au Préfet de Saint-Louis, Abdou Khadre Dieylani Bâ a quant à lui exprimé sa satisfaction relative à l’état d’avancement des travaux de ce chantier. Idem aussi pour Siré Bâ, conseiller technique du Ministre de la Formation Professionnelle qui a fait part de la volonté de la tutelle d’œuvrer pour l’aboutissement de ce chantier à date échue. La délégation s’est réunie par la suite à la préfecture pour échanger autour de ce projet.

YVES TENDENG

 

Leave a reply