Saint-Louis : commémoration an 5 du décès de Mouhamadou Fallou Sène : les étudiants de l’UGB se souviennent et réclament toujours justice

0
523

Il n’y a pas eu cours hier, lundi 15 mai, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. A l’origine de cet état de fait, la commémoration de l’An 5 d’anniversaire de décès de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène qui a été tué le 15 mai 2018 lors de rudes affrontements entre étudiants et forces de l’ordre. Ses camarades étudiants se souviennent toujours de cette journée noire qui les avait plongés dans la tristesse et la consternation. Une journée de prière et de recueillement est initiée pour le repos de son âme. C’est en présence d’une forte délégation d’autorités du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Saint-Louis (CROUS) venues témoigner de leur compassion. Les étudiants, sur initiation des responsables de leur Coordination (CESL) et de leur Commission Sociale (Com-Soc), se sont donnés rendez-vous au niveau du Tour de l’œuf pour un récital de Coran avant d’effectuer une procession vers le l’endroit où est érigé le mémorial de feu Mouhamadou Fallou Sène. Sur place, ils ont observé des minutes de silence et formulé des prières pour le repos de l’âme de leur défunt camarade. Ils ont encore saisi l’occasion pour réclamer justice dans cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. En effet, le sujet a été à l’origine de nombreuses marches de protestation des étudiants de cette université de Sanar. «L’État ne devrait pas fermer les yeux sur ce dossier car, il est inadmissible que les forces de l’ordre violent les franchises universitaires et aillent jusqu’à tuer un étudiant et que justice ne lui soit pas rendue. Nous continuerons à réclamer justice», a fait savoir Cheikh Tidiane Diop, Président de séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis.

YVES TENDENG

Leave a reply