Saint-Louis – deuxième édition de la journée «Sétal Sunu Reew» : les populations invitées à pérenniser cette activité citoyenne

0
227

Le Premier ministre, Ousmane Sonko, était à Saint-Louis où il a présidé, samedi matin, 6 juillet 2024, la deuxième édition de la journée de citoyenneté «Sétal Sunu Réew», en présence du ministre de l’Hydraulique et de lAssainissement, Dr Cheikh Tidiane Dièye. Ousmane Sonko a invité les populations à perpétuer cette activité citoyenne, tout en insistant sur l’importance de ne pas salir leur cadre de vie. 

Le Ville tricentenaire de Saint-Louis était à l’honneur pour la deuxième édition de la journée d’investissement humain et de citoyenneté appelée «Sétal Sunu Réew» «décrétée» par le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Diakhar Faye. L’activité qui se tient le premier samedi de chaque moi, s’est déroulée officiellement sur trois sites cibles que sont Guét-Ndar, Pikine Bas Sénégal et Guinaw Rail avant-hier, samedi 6 juillet 2024. Entre équipements individuels (pelles, balais, râteaux, gans, brouettes, etc.) et matériel lourd (pelles mécaniques, camions de ramassage des déchets, etc.) tout a été mobilisé, avec une population sortie en masse, pour débarrasser les sites choisis des tas d’immondices, dépôts sauvages et autres déchets solide obstruant les voies d’écoulement d’eau usée et de pluie. Le chef du gouvernement, qui a présidé l’événement, a tenu à rassurer les Saint-louisiens que le gouvernement connaît bien les problèmes de cette région à savoir l’avancée de la mer, la brèche, la pêche, entre autres. Il a «instruit» le ministre de l’Environnement et de la Transition écologique à faire l’évaluation de tout ce qui a été fait par l’ancien régime dans la résolution des problèmes d’assainissement et des inondations.

Accueilli en grande pompe par les populations au niveau des trois sites ciblés pour abriter la deuxième édition de la journée du «Sétal Sunu Réew», lancée le mois dernier par le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, lui-même à Thiaroye-Gare, dans la banlieue de Dakar, le Premier ministre, Ousmane Sonko, a salué la mobilisation des Sénégalais autour de cette activité citoyenne. «Vous savez, les questions d’hygiène, on a tendance à les négliger. Mais quand on parle de développement, aucun développement ne peut se faire sans un cadre de vie assaini et adéquat. Il ne faut pas que l’on pense que c’est l’apanage des pays développés. On a tous droit à la santé, à l’hygiène et à la propreté», a rappelé le chef du gouvernement qui a incité les populations à poursuivre ces activités citoyennes, avec des sous-journées dans les quartiers. Il les a aussi appelés à un changement de comportement pour lutter contre les ordures. «Il est bon de nettoyer ; mais c’est encore mieux de ne pas salir», a-t-il lancé à l’endroit des populations.

Ousmane Sonko a tenu également à rassurer les Saint-louisiens en leur disant : «nous connaissons très bien les problèmes essentiels de Saint-Louis. Nous n’avons pas besoin qu’on nous remette un mémorandum ou qu’on nous interpelle pour cela». C’est ainsi qu’il a énuméré les problèmes de l’avancée de la mer, de la brèche, de la pêche avec l’impact liée à l’exploitation du pétrole et du gaz, de l’insalubrité, de l’assainissement et des inondations. «Saint-Louis nous a intéressé, comme toutes les autres villes du Sénégal, et vous savez que la manière dont nous avons pratiqué la politique jusqu’à présent, nous allons essayer d’axer notre action politique sur une véritable maîtrise des problématiques de développement, des problématiques citoyennes et sociales, pour pouvoir y apporter des réponses», a-t-il réitéré.

Ousmane Sonko a relevé qu’il est important de faire l’évaluation des programmes en cours, avant de se projeter vers de nouveaux, afin de réorienter ces programmes dans le sens d’une meilleure atteinte des résultats. Parmi ces programmes il y a celui de la modernisation de dix (10) du Sénégal dont Saint-Louis, pour un montant global de plus de 60 milliards déjà engagé par l’Etat. Mieux, lors de sa venue à Saint-Louis, le Premier ministre s’est rendu à la berge de la Chaumières, à Pikine 700, à Guinaw Rail et à l’Université Gaston Berger (UGB), pour accompagner les populations dans la dynamique de rendre le pays propre.

YVES TENDENG 

Leave a reply