Saint-Louis – drame au quartier sud de l’île (Sindoné) : l’explosion d’une cuve fait tue deux enfants talibés âgés de 10 ans

0
888

Les habitants du quartier Sud de l’Île de Saint-Louis ou Sindoné sont plongés dans la tristesse et la consternation, suite à l’explosion hier, mercredi 8 février 2023, d’une cuve ou réservoir d’essence qui a fait deux morts. Les deux victimes étaient tous des enfants talibés, âgés d’environ 10 ans, et qui logeait sur le site où était enterrée cette cuve. La puissance de l’explosion a projeté les deux corps à des dizaines de mètres, dans des maisons du voisinage.

En effet, la cuve qui était enterrée depuis des années dans cet endroit, aurait été déterrée dernièrement par le nouveau propriétaire du terrain. Cependant, le site servait d’abris pour certains enfants talibés de ce quartier Sud de l’île.

Pour Sahib Diop dit Go, un habitant du quartier âgé de 64 ans, les habitants de Sindoné vivent perpétuellement avec le danger. «Parce qu’à cet endroit, jusqu’au bout du Lycée Ameth Fall des jeunes filles sur le quai, il y avait deux garages et tous deux appartenaient à des personnes de race blanche ; mais ils ont été abandonnés par la suite. Moi, je suis né en 1959 et à l’âge de 18 ans, on commençait à jouer sur le quai. On ignorait que l’on marchait sur des cuves car elles étaient toutes enterrées. C’est vraiment dangereux», a-t-il laissé entendre.

Toutefois, le Préfet du département de Saint-Louis, Modou Ndiaye, qui s’est déplacé sur les lieux du drame, après avoir exprimé toute sa compassion et désolation à l’endroit du marabout ayant perdu ces deux talibés, a pris des mesures fortes pour sécuriser le site et les deux maisons où les deux corps sans vie ont été projetés après l’explosion.

«Il paraît qu’il y a beaucoup de cuves ou réservoirs d’essence qui seraient enterrées au niveau de certains sites. Donc c’est un travail de fouilles et de recherches qu’on va faire pour déterminer les endroits qui sont concernés et prendre des mesures idoines par rapport à ça. Ainsi, toutes les dispositions seront prises pour sécuriser les populations et leurs biens», a-t-il rassuré.

Le commissaire de Police de l’arrondissement de l’Île de Saint-Louis et ses éléments étaient également sur le site du drame, en plus aussi du commandant des Sapeurs-pompiers de Saint-Louis, qui ont acheminé les deux corps sans vie à la morgue de l’hôpital régional.

YVES TENDENG 

Leave a reply