Saint-Louis : élection présidentielle de février 2024 : Dr Papa Moustapha Fall de «Gal Gui» déclare sa candidature

0
785

Le Sénégal gagnerait beaucoup à repenser son modèle de développement et à se débarrasser surtout de son héritage postcolonial. C’est la conviction du Président du Mouvement Patriotique « Gal Gui », Dr Papa Moustapha Fall qui a déclaré hier, mercredi 26 avril sa candidature en vue de l’élection présidentielle de février 2024. Il plaide pour un changement de comportement et appelle au respect de la Constitution qui, selon lui, ne permet pas de faire plus de deux mandats consécutifs. Il invite aussi les Sénégalais à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales. Le Président du Mouvement Patriotique « Gal Gui », Dr Papa Moustapha Fall ambitionne de réformer la justice et les systèmes de santé entre autres dans ce pays.

C’est dans la localité de Boubacar Médina Baye, située dans le département de Saint-Louis où le Président du Mouvement Patriotique «Gal Gui» a décidé de déclarer sa candidature pour l’élection présidentielle de février 2024. Pour le Docteur Papa Moustapha Fall, la «politique» a mis un coup d’arrêt sur leur projet commun de vivre ensemble autour des valeurs.

«Aujourd’hui plus que jamais nos populations souffrent et manquent de tout. L’espoir est perdu, le rêve n’est plus permis et toutes les violences s’installent, dictées par un instinct de survie. Ce mal profond mérite toute notre attention et notre action. L’action que j’ai choisi aujourd’hui ici à Boubacar Médina Baye est la déclaration de ma candidature à l’élection présidentielle de février 2024», a-t-il fait savoir tout en rappelant avoir dénoncé au même endroit en 2019, alors candidat à l’élection présidentielle, un héritage post colonial auquel «nous devrions nous débarrasser en repensant notre modèle de développement qui sans doute passera par une éducation choisie et orientée vers nos propres besoins».

Le candidat de «Gal Gui» d’exiger le respect au droit de participation à tous les sénégalais qui le désirent. Car, a-t-il rappelé, la course au suffrage des Sénégalais doit être libre et sans entrave où le parrainage est utilisé comme outil de sélection. Dr Papa Moustapha Fall a également exigé le respect de la constitution qui stipule que «nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs».

Il a cependant invité tous les citoyens à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales et à être attentifs au programme des candidats. Il a promis, une fois élu Président de la République, d’apporter de nouvelles réformes dans les domaines de la justice, des systèmes de santé, du sport et de l’alimentation. Il a tendu aussi sa main et appelé à une grande coalition des programmes «qui seront seuls engagements envers le peuple sénégalais au-delà de nos personnes et nos besoins égoïstes de diriger».

YVES TENDENG

Leave a reply