Saint-Louis, énième chavirement d’une pirogue au niveau de la brèche : des recherches déclenchées pour retrouver les 5 membres de l’équipage tous portés disparus

0
795

Après le drame sur le jeune Mamadou Guèye âgé de 27 ans qui a rendu l’âme récemment après avoir piqué une crise d’épilepsie en plein match, le quartier de Santhiaba où « Ndartoute » au niveau de la Langue de Barbarie vient d’être plongé à nouveau dans une tristesse. Ceci à la suite du chavirement hier, mardi 8 novembre d’une pirogue à hauteur l’embouchure du Fleuve Sénégal. Les 5 membres de l’équipage qui revenaient d’une partie de pêche sont tous portés disparus.  

C’est le sieur Omar Diop, demeurant au quartier Santhiaba où « Ndartoute » qui a déclaré la disparition de sa pirogue dénommée Maimouna Seck, non immatriculée qui rentrait de pêche vers 5 heures du matin avec 5 membres d’équipage tous portés disparus. C’est ainsi que les éléments de la Marine Nationale et des proches de la famille ont recherches qui se poursuivent afin de les retrouver. L’accident est survenu à hauteur de l’embouchure où la brèche.  La pirogue qui avait à son bord cinq pécheurs, tous originaires de Ndartoute a chaviré tôt dans la matinée, à en croire Omar Diop, un ami proche de la famille. Il a rappelé qu’à la date d’hier, mardi 8 novembre, qu’aucun survivant n’a été enregistré. Pour le voisinage, ces 5 pêcheurs auraient tous péri à hauteur de la brèche où leur pirogue a chaviré. « Les pécheurs de Santhiaba et ceux de Guet Ndar se sont tous mobilisés pour entamer des recherches, mais jusqu’à présent, ils n’ont encore rien trouvé », a-t-il regretté tout en précisant que les personnes qui étaient à bord de la pirogue étaient âgées de moins de 30 ans. Et pourtant, la météo avait demandé aux pécheurs de rester chez eux la veille à cause de la houle dangereuse. Cet accident remet ainsi sur la table la vieille doléance des habitants de la Langue de Barbarie qui ont longtemps attiré l’attention des autorités étatiques sur l’urgence et la nécessité de draguer et de baliser cette brèche qui a fait des centaines de victimes et énormément de dégâts matériels.

YVES TENDENG

 

Leave a reply