Saint-Louis-fête patronale du 2ème bataillon d’infanterie de Dakar-B :ango les Forces Armées plus que jamais déterminées à raffermir les liens Armée-Nation

0
196

Le 2ème Bataillon d’Infanterie du Camp militaire Deh Momar Gary de Dakar-Bango a célébré hier, vendredi 10 Mai, la fête patronale dénommée fête El Hadji Omar Foutiyou Tall. Placée sous la présidence du Commandant  de la Zone Militaire No.2, le Colonel Thiendella Fall, en présence des autorités civiles et militaires et des membres de la famille du parrain, cette fête patronale du 2ème Bataillon d’Infanterie est devenue aujourd’hui un événement inscrit dans le calendrier des activités phares des Forces Armées. Créé le 1er Mai 1961, le 2ème Bataillon d’Infanterie, qui administre le centre d’instruction, est la mère de la Zone militaire No.2 et a eu le privilège de former les premiers Jambaars (soldats) du Sénégal et d’éminents soldats qui ont fait la fierté du pays.

C’est le Colonel commandant la Zone militaire No.2, le Colonel Thiendella Fall qui a lancé le démarrage des festivités de la 2ème édition de la fête patronale du 2ème Bataillon d’Infanterie de Dakar-Bango à la suite d’une revue des troupes. Ceci en présence du Chef de Corps du 2ème Bataillon d’Infanterie, le Lieutenant-Colonel Gora Guèye et du commandant des troupes ainsi que plusieurs autres autorités civiles et militaires. « Cette fête patronale symbolise le parrain du bataillon El Hadji Omar Foutiyou Tall et nous voulons à travers l’organisation de celle-ci promouvoir la cohésion sociale au sein des Forces Armées et la communion avec les populations. Il est important de magnifier la cohésion qui existe entre les différentes forces de défense et de sécurité (les frères d’armes) de la Zone Nord et les populations civiles qui participent grandement à la bonne marche de l’environnement militaire », a fait savoir le Lieutenant-Colonel Gora Guèye, Chef de Corps du 2ème Bataillon d’Infanterie de Dakar-Bango. Pour lui, cette fête patronale est l’occasion parfaite pour eux de revisiter la diversité des cultures et de raffermir les liens entre les Forces Armées et les populations. « La composition des armées est tirée plus où moins de la population civile et de la culture nationale. Nous avons voulu faire ces représentations pour dire à nos amis, parents et collègues qui sont de l’autre côté que nous sommes dans le même bateau et que la fête nous appartient tous », a t-il expliqué tout en rendant un hommage mérité au parrain, El Hadj Omar Foutiyou Tall. « Il est mondialement reconnu et dont les faits de guerre, de discipline, d’abnégation et de dévouement ne sont plus à démontrer dans le monde », a-t-il rappelé. Une batterie de chants exécutés par la fanfare du 2ème Bataillon d’Infanterie sous la direction de l’adjudant à la retraite, le saxophoniste Mandiaw Ngom, des séances de démonstration de techniques de combat et self-défense, un défilé militaire, un match de volley-ball, une soirée récréative ont été au menu des festivités avec la prestation du « Kankourang », entre autres ont marqué les festivités de cette fête patronale qui a été clôturée par une remise de cadeaux aux plus méritants et à la famille du parrain, El Hadji Omar Foutiyou Tall.

YVES TENDENG

Leave a reply