Saint-Louis-journées mondiales de la jeunesse (JMJ 2024) : des jeunes des différents Diocèses du Sénégal et de la sous-région ont répondu présent

0
1019

Le Diocèse de Saint-Louis bat au rythme des journées mondiales de la jeunesse. Une masse déferlante de jeunes files et garçons a foulé hier le sol de la ville tricentenaire. Accueillis à l’entrée de la ville par les délégations des paroisses du Diocèse de Saint-Louis, ces jeunes ont bénéficié d’un accueil chaleureux dans une ambiance culturelle et festive avant d’être de recevoir la bénédiction de Monseigneur Martin Boucar Tine, Évêque du Diocèse de Kaolack et en présence de quelques prêtres, Directeurs des Œuvres diocésaines. Du côté de la sous-région, c’est le Cap-Vert qui a ouvert le bal avec une vingtaine de jeunes arrivés le mercredi. Les délégations des autres pays arriveront successivement  vendredi. Ces jeunes ont été par la suite orientés vers leurs sites d’accueil où ils vont loger pour ces trois jours. Ces sites en question sont les écoles et établissements scolaires de la ville qui ont été aménagés à cet effet. Placées sous le thème : « Ceux qui espèrent dans le Seigneur marchent sans se fatiguer », tiré du livre d’Isaïe, 40, 31, ces JMJ interterritoriales serviront de cadre d’échange pour les jeunes qui partageront leurs expériences et leurs vécus avec leurs pères évêques à travers des catéchèses qui se dérouleront au niveau de chaque site d’accueil. Ces catéchèses seront suivies de messes que présideront ces Évêques. Il est prévu également dans l’après-midi, l’accueil de La Croix pèlerine au niveau du bras du Fleuve Sénégal suivi d’un grand carnaval où l’occasion sera offerte à toutes les délégations d’ici et d’ailleurs de montrer leurs cultures. Ces jeunes pèlerins auront droit aussi à deux veillées (culturelle et spirituelle) avant de se donner rendez-vous le dimanche pour la messe solennelle. Le retour des jeunes à leurs diocèses respectifs est prévu dans l’après-midi du dimanche après avoir reçu la bénédiction des pères évêques.

YVES TENDENG 

Leave a reply