Saint Louis : Les étudiants disent Niet, mettent en garde et rejettent la responsabilité sur les autorités internes

0
252

La Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger réplique à la suite de la sortie médiatique du Recteur qui a déclaré ne pas reconnaitre leur structure. Ses membres soutiennent que leurs grèves ne sont nullement la cause du retard dans le calendrier universitaire mais plutôt les lenteurs administratives notées au sein des Unités de formation et de recherche (Ufr). La Coordination met en garde les autorités internes quant à leur volonté de faire une session unique. Celle-ci ne passera pas, ont déclaré ces étudiants de l’UGB de Saint-Louis.

La réplique des responsables de la Coordination des étudiants de Saint-Louis ne s’est pas faite attendre suite à la sortie médiatique du Recteur de l’Université Gaston Berger, le Pr Ousmane Thiaré et du Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Saint-Louis (CROUS), Pape Ibrahima Faye, qui ont pris la ferme décision d’assurer la continuité des enseignements en encadrant les étudiants qui désirent poursuivre les cours sans entrave. Face à la presse hier, mercredi 20 avril, les responsables de la dite Coordination ont à cet effet justifié la grève illimitée qu’ils ont décrétée dimanche par la volonté d’amener les autorités universitaires au respect de leur protocole d’accord.

Ce dernier, a rappelé le porte-parole de la CESL, en l’occurrence Djiby Diène porte sur leurs revendications qui tournent essentiellement autour des lenteurs notées dans le cadre des travaux d’assainissement, de la réhabilitation de la voirie interne, de l’approvisionnement en eau potable au sein des campus sociaux universitaires et de l’installation du wifi.

Cependant, les étudiants se sont appesantis sur la doléance relative à l’insécurité qui prévaut au sein de l’Université, déplorant ainsi cette ténébreuse affaire de meurtre odieux commis récemment sur leur camarade étudiante Seynabou Kâ Diallo. Autre question qu’ils ont déploré par rapport à la sortie médiatique du Recteur c’est le fait de ne pas reconnaitre leur Coordination. Djiby Diène a tenu à faire comprendre aux autorités internes de l’UGB de Saint-Louis qu’elles ont toujours jugé nécessaire de travailler avec la CESL, au point de signer avec elle et en présence du Gouverneur de région, Alioune Badara Samb, un protocole d’accord.

« Nous ne comprenons pas du tout pourquoi elles affirment aujourd’hui que la Coordination des étudiants de Saint-Louis n’est pas statutaire, alors qu’elle est ampliataire de tous les actes qu’elles posent. Donc, si elles menacent d’aujourd’hui d’organiser pour les examens, une session unique, nous les attendons de pied ferme car cela ne passera« , a-t-il fait savoir.

YVES TENDENG

Leave a reply