Saint-Louis/ Philippe Lalliot ébloui par le travail des chercheurs parle de patrimoine à préserver, au jardin d’essais du centre agricole de l’isra

0
184

L’Ambassadeur de France au Sénégal a visité le Jardin d’Essais de Sor qui est aménagé par l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) de Saint-Louis. Son Excellence Philippe Lalliot s’est dit ébloui et satisfait du travail abattu par les chercheurs dudit Centre agricole qui ont réussi à transformer cet espace d’une superficie de 25 ha en un véritable poumon vert. Un patrimoine qui doit être préservé et sécurisé à tout prix, selon le Directeur régional de l’ISRA de Saint-Louis.

La visite de l’Ambassadeur de la France au Sénégal dans la zone d’activités de l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) de Saint-Louis a été marquée par le passage au niveau du Jardin d’Essais de Sor. D’une superficie de 25 hectares et situé en plein cœur (centre) du faubourg de Sor, ce jardin d’essais se veut d’être le poumon vert de la ville de Saint-Louis. Un espace vert qui a ébloui l’Ambassadeur de France au Sénégal au vu du patrimoine fruitier et agroforestier qui fait sa richesse.

« C’est assez surprenant car on est au cœur de la ville dans plusieurs hectares de verdure. On a fait un tour très rapide mais il est intéressant de passer beaucoup plus de temps avec vous pour bien mesurer toute la richesse. On a vu des manguiers, des agrumes et beaucoup de plantations. C’est un élément essentiel de préservation de la biodiversité. C’est un poumon vert pour la ville. Et donc c’est un endroit assez exceptionnel et assez remarquable », a dit Son Excellence Philippe Lalliot, Ambassadeur de France au Sénégal.

Il a aussi révélé ne pas avoir en tête de lieux similaires à ce jardin d’essais de Sor dans d’autres grandes villes du monde. « Il y a à Paris, a-t-il poursuivi, des lieux comme ça où on fait de la recherche agronomique mais de cette taille ou cette ampleur-là, je n’en connais pas ». Une visite qui vient ainsi raffermir les liens longtemps entretenus par les chercheurs de l’ISRA et leurs confrères du Centre de Coopération Internationale en Recherche agronomique pour le Développement (CIRAD) et de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) basés en France.

Pour sa part, le Directeur régional de l’ISRA de Saint-Louis, Dr Madiama Cissé, après s’être réjoui de la visite de l’Ambassadeur de France au Sénégal, a profité de l’occasion pour appeler à la préservation et à la sécurisation de ce patrimoine vert.

« Ce jardin d’essais de Sor représente beaucoup en termes de diversité biologique. Et le message qu’on a voulu délivrer à travers ce passage, c’est de montrer que, plus que par le passé, ce jardin d’essais devrait être un poumon vert pour Saint-Louis. On va vers des lendemains où on va aller vers l’exploitation du gaz et du pétrole. Donc cela va impacter sur le plan environnemental. Et si aujourd’hui, on continue encore avec cette pression que nous avons au niveau du domaine, si on ne travaille pas à sécuriser le patrimoine génétique que nous avons ici, cela peut impacter négativement au niveau de notre chère ville de Saint-Louis« , a-t-il alerté.

Aujourd’hui, à travers un nouveau projet mis en œuvre récemment, les responsables de l’ISRA de Saint-Louis sont en  train de réfléchir pour voir comment ce jardin d’essais de Sor pourrait prendre plus de place par rapport aux activités à mener afin qu’il ait la place qu’il mérite dans la ville de Saint-Louis.

YVES TENDENG

Comments are closed.