Saint-Louis- pour parer à d’éventuelles crises qui pourraient secouer leurs services : des acteurs de l’Éducation et de la Santé unissent leurs forces et leurs ressources

0
191

Les acteurs de l’éducation et ceux de la santé veulent unir leurs forces et œuvrer pour qu’il n’y ait plus de rupture de service en cas d’urgence sanitaire ou de toute autre urgence. Cela est matérialisé à travers le projet « Education et Santé Mobilisées en Situation d’Urgence » (EduSaMu) mis en œuvre par le consortium Enda Santé et la Cosydep. Le but est de réfléchir sur comment mettre en place une stratégie locale pour parer à toutes crises.

A en croire Doudou Fall, coordonnateur régional de la Cosydep de Saint-Louis, l’objectif de cette rencontre qui regroupe les acteurs de la santé et de l’éducation tourne autour du projet Éducation et Santé Mobilisées en Situation d’Urgence. « Le programme est mené par le consortium Enda Santé et la Cosydep et c’est à l’issue de la crise sanitaire de la pandémie à Covid-19 que les gens se sont rendus compte que les secteurs les plus affectés furent la santé et l’éducation. C’est pourquoi on s’est regroupé entre différents acteurs pour dire qu’il nous faut se préparer pour qu’à l’avenir, il n’y ait plus de rupture de service en cas d’urgence sanitaire ou d’une autre urgence », a-t-il indiqué tout en insistant sur l’importance de mutualiser les forces et de mettre en synergie les ressources humaines, matérielles et financières pour parer à d’éventuelles crises qui pourraient secouer leurs services. « Nous sommes ensemble depuis deux ans et nous avons déroulé des activités de plaidoyer, de formation et de sensibilisation des acteurs de la santé et de l’éducation et à l’issue de toutes ces activités que nous avons organisées, il nous fallait nous retrouver aujourd’hui pour voir quelle stratégie mettre en place au niveau local pour se préparer afin que plus jamais une crise puisse interrompre le service, que ça soit de la santé ou de l’éducation. Le but était de partager les résultats issus de ce projet », a conclu Doudou Fall.

 

YVES TENDENG

Leave a reply