Saint-Louis – premières journées portes ouvertes de l’inspection régionale du travail et de la sécurité sociale : les usagers sensibilisés sur les rôles et missions de l’Administration et la législation du travail

0
236

La ville de Saint-Louis a abrité hier, mardi 20 septembre, la cérémonie d’ouverture officielle des premières Journées Portes Ouvertes de l’Inspection Régionale du Travail et de la Sécurité Sociale. La cérémonie est placée sous le thème « L’Inspection du Travail : une  Administration dynamique et performante pour la paix et la justice sociale ». Le but est de permettre aux inspecteurs et contrôleurs du travail de s’ouvrir, durant ces deux jours, aux usagers (employeurs et employés) pour apporter des éléments de réponses à toutes leurs préoccupations relatives à la législation du travail. La cérémonie se déroule à la Place Baya Ndar ex-Faidherbe.

Ces Journées Portes Ouvertes de l’Inspection régionale du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis font suite à celles organisées, il y a quelques semaines, dans la région de Thiès. Elles sont marquées par des panels, des visites de stands et des échanges interactifs sur l’administration du travail, sur les relations entre les employeurs et leurs employés, entre autres. Placées sous le thème : «L’Inspection du travail : une Administration dynamique et performante pour la paix et la justice sociale», ces journées portes ouvertes constituent ainsi un cadre d’échange et de partage entre les inspecteurs et contrôleurs du travail et leurs usagers à savoir les chefs d’entreprise et leurs employés.

Ces usagers ont eu droit à des visites de stands de l’IPRES (Institution de Prévoyance de Retraite au Sénégal), de la Caisse de Sécurité Sociale, de l’Institution de Prévoyance Maladie (IPM) et d’autres partenaires de l’administration du travail de Saint-Louis, en plus du Pôle emplois. «Ces JPO vont permettre aux Inspections régionales de se faire connaître et de pouvoir recueillir les préoccupations des usagers et aussi de s’en ouvrir au public. Au-delà de leurs missions de contrôle et de prévention des conflits, les agents de l’Inspection Régionale du Travail et de la Sécurité Sociale pourront interagir et promouvoir un climat de paix sociale au sein des entreprises», a indiqué Mme Fatou Mokhtar Fall, Adjointe au Gouverneur de Saint-Louis chargée des Affaires Administratives.

Elle a aussi rappelé l’énorme défi qui attend les inspecteurs et contrôleurs du Travail, en 2023, avec l’exploitation du gaz qui va drainer des milliers d’emplois. «Il n’y aura pas moins de deux milles personnes et plusieurs entreprises qui seront installées sur place. Donc l’administration du travail doit être beaucoup plus dynamique et performante pour parvenir à une paix et une justice sociale. Et qui parle d’hydrocarbures parle de la malédiction du pétrole. Donc aujourd’hui, nous ne voulons pas être captés par cette malédiction et je pense qu’avec une administration du travail forte, accompagnée des autorités administratives, nous pouvons garantir une paix sociale», a-t-elle ajouté.

Cela se traduit notamment par une meilleure gestion de l’information, avec une démarche innovante basée sur la communication et l’échange direct avec les partenaires et les usagers sur le rôle et les missions dévolus à l’Inspection du Travail. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Adjointe au maire de la commune de Saint-Louis, Mme Aïda Mbaye Dieng, de l’Inspecteur intérimaire du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis, Daouda Seck, ainsi que des partenaires.

L’activité de Saint-Louis s’inscrit dans le cadre du partenariat de réformes sénégalo-allemand établi à travers l’initiative Compact With Africa, lancé en 2017 par le G20 et, de manière spécifique, le projet sénégalo-allemand «Ensemble vers la Réforme du Travail», mis en œuvre par la Giz pour le compte de la République fédérale allemande. Un partenariat qu’a vivement magnifié Mouhamadou Makhtar Loum, conseiller technique du Directeur générale du Travail et de la Sécurité Sociale, qui en a profité pour annoncer l’application prochaine d’un nouveau Code du travail. Il s’est réjoui de la mise en œuvre du Plan national de renforcement du dialogue social.

YVES TENDENG 

 

Leave a reply