Saint-Louis- programme de renforcement de la lecture initiale pour tous : près de 10 000 élèves ont appris à lire en langues nationales

0
291

Accompagnée d’une forte délégation de son département, la Directrice adjointe de l’USAID, Mme Alyssa Wilson Leggoe, a remis hier, mardi 29 novembre, un lot de matériels didactiques aux autorités de l’Inspection d’Académie de Saint-Louis. Une activité qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme « Renforcement de la Lecture Initiale pour Tous » (RELIT). La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte l’École Élémentaire Abdou Diouf de Saint-Louis qui a été par la même occasion visitée par l’autorité américaine. Le matériel didactique en question est composé de manuels élaborés en langues nationales, conçus pour les enseignants, les élèves de Saint-Louis et les parents d’élèves pour une continuité des apprentissages à la maison. « Lorsque les enfants apprennent à lire dès les premières heures de leur scolarité, ils ont plus de chances de rester à l’école, d’obtenir de bons résultats dans les autres matières et de trouver plus facilement un emploi bien rémunéré plus tard. L’apprentissage de la lecture est plus facile dans une langue nationale que les enfants comprennent déjà », a-t-elle rappelé tout en invitant les parents à œuvrer pour maintenir les enfants à l’école. À en croire d’ailleurs l’Inspectrice d’Académie de Saint-Louis, Mme Adjara Sy Diagne, lors de la première phase, près de 10 000 élèves ont pu être suivis en lecture en langues du milieu et tous les acteurs du système éducatif ont été formés. Le programme RELIT a été lancé en 2018 dans la région de Saint-Louis. Aujourd’hui, l’Usaid a pu élargir la mise en œuvre de ce programme de lecture pour tous à 7 Académies à savoir celle de Louga, de Matam, de Diourbel, de Saint-Louis, de Kaolack, de Fatick et de Kaffrine. L’autorité académique a également insisté sur l’importance de la lecture dans l’acquisition du savoir et de la connaissance.

YVES TENDENG 

Leave a reply