Saint-louis/promotion du leadership féminin et autonomisation de la femme : une vingtaine de jeunes filles formées par des mentors pour assurer la relève

0
219

Les responsables de la section Saint-Louis de la Fédération des Associations Féminines du Sénégal (FAFS) ont lancé hier, mercredi 31 août, le Programme Mentorat dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Voix et Leadership des Femmes (VLF). L’objectif est de former des jeunes filles tout en les mettant en relation avec des mentors dont des femmes leaders qui seront des modèles pour elles. Il s’agira dans ce Programme Mentorat de «favoriser le dialogue pour la promotion du leadership et de la relève intergénérationnelle».

 

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Voix et Leadership des femmes au Sénégal dans lequel, il est question d’accompagner les organisations et réseaux de promotion des droits des femmes et des filles pour le renforcement de leur fonctionnement organisationnel et leurs capacités institutionnelles, humaines, techniques et financières. Il s’agit d’un appui qui concerne l’adoption de pratiques innovantes en gestion et en programmation afin de soutenir leur viabilité en optimisant les services offerts aux femmes et aux filles et en améliorant l’efficacité du plaidoyer pour les droits des femmes. C’est pour cela que la FAFS de Saint-Louis fait partie des organisations sélectionnées pour la mise en œuvre du projet Voix et Leadership des Femmes au Sénégal (VLF-Sénégal) grâce à un appui financier du gouvernement du Canada, qui concourt au renforcement des organisations et réseaux de promotion des droits des femmes et des filles, à la protection de leurs droits et à l’atteinte de l’égalité femmes-hommes. C’est dans ce cadre également que s’inscrit le lancement du Programme Mentorat «Favoriser le dialogue pour la promotion du leadership et de la relève intergénérationnelle». Ceci pour permettre, dans un sens, de rassurer la jeune génération  qui doit se construire et gérer de nouvelles responsabilités pour assurer la relève par la parité générationnelle et l’émergence d’un leadership transformationnel. 

«Le mentorat est un moyen efficace d’acquérir tout un éventail de compétences personnelles et professionnelles. C’est un moyen supplémentaire de formation destiné à favoriser l’intégration des jeunes au niveau de l’organisation ou encore le transfert d’expertise entre les personnes d’expérience et les personnes de moindre expérience, intéressée à tirer avantage de l’échange», a rappelé Mme Thérèse Cissé, Présidente régionale de la section Saint-Louis de la Fédération des Associations Féminines du Sénégal (FAFS).  Ces responsables de la FAFS se sont également inclinées devant la mémoire de la regrettée Woré Gana Seck rappelée à Dieu mardi dernier.

«Nous avons cheminé avec elle et elle a fait beaucoup de choses par rapport à l’émancipation de la femme et au développement structuro-économique de la femme. Donc, nous avons vraiment perdu une sœur et une grande dame de développement», a-t-elle témoigné.

Plusieurs activités ont été au programme de cet atelier notamment des thé-débats, des ateliers d’évaluation et la création d’un groupe whatsApp.

YVES TENDENG 

Leave a reply