Saly-Portudal – mise en œuvre de la Zlecaf : le COSEC s’implique

0
221

Le Docteur Mamadou Goudiaby, directeur de cabinet du ministre des Pêches, des Infrastructures maritimes et portuaires, a présidé, vendredi dernier à Saly-Portudal, le séminaire Proform Cosec/2024, avec comme thème : « Le système des transports africains à l’impératif de la mise en œuvre de la Zlecaf » (Zone de libre-échange continentale africaine). Selon lui, l’implication du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), conformément au sens de l’atelier, c’est de sensibiliser au niveau national, les  chargeurs, les importateurs et les exportateurs pour la ratification de la Convention régionale dans la zone de libre-échange continentale. Il a soulevé une absence de réglementation au niveau international.

Tout de même, il a cité la Convention des Nations Unies, un instrument juridique permettant d’organiser les activités des chargeurs, des importateurs et des exportateurs. Il a invité les pays de l’Union Africaine à aller vers la ratification cet instrument organisant les activités des chargeurs, des exportateurs et des importateurs. A l’en croire, la ratification de  cet instrument juridique va transposer les dispositions au niveau des Nations. Il est pour que chaque pays africains  prenne un décret ou signe une Convention juridique pour les activités d’exportation, d’importation des marchandises et des produits de la pêche. Les mesures à prendre, pour lui, sont de sensibiliser les acteurs et les acteurs non étatiques pour tenir les activités dans la durée à travers un cadre juridique.

Sur la question relative au transport maritime au niveau national, le Docteur Goudiaby a cité les activités de Cosama, pour la liaison maritime sur l’axe Dakar-Ziguinchor, en plus du cabotage. Son souhait est la diversification des activités de transport des personnes et des biens même au niveau sous régional. En perspective, il a cité des possibilités de lignes comme Dakar-Praia, Dakar-Bissau et même Dakar-Monrovia. En l’absence d’un cadre juridique devant l’encadrer, il a fait référence à la Commission sous régionale des pêche.

Les enjeux liés à de pareilles initiatives sont la création de beaucoup d’emplois. Selon lui, des efforts sont faits sur l’axe Dakar-Ziguinchor, mais ils sont insuffisants. Il a rappelé ce qui se fait entre Dakar et Gorée, sans compter les possibilités de transport maritime entre Dakar et Rufisque et la Petite côte. Cela, à l’en croire, constitue un gain de temps pour les usagers, avec les embouteillages le long de la route nationale. Pour lui, le transport maritime participe aussi au désenclavement.

Madame Ndèye Rokhaya Thiam Sow, Directeur général du Cosec est revenue sur l’importante présence de 90 participants, le secteur privé, des acteurs  portuaires, la présidente du Tribunal de Commerce Hors Classe de Dakar, et l’Ordre des avocats et de l’Ordre des experts. Pour elle, l’ensemble de ces acteurs réunis vont cogiter autour d’un accord important : la Zlecaf qui va agrandir le cercle des activités, avec la possibilité de création d’emplois.

Samba Niébé BA

 

Leave a reply