Sancho-Bellingham, duel anglais au cœur d’une finale

0
588

Dans l’antre de Wembley, à Londres, le Borussia Dortmund se dresse face à la montagne Real Madrid, ce samedi 1er juin, en finale de la Ligue des champions. Le club allemand ne part pas favori, mais compte sur le talentueux Jadon Sancho, qui a retrouvé des couleurs ces derniers mois, pour déjouer les pronostics. Mais attention, car le géant espagnol a aussi dans ses rangs un jeune prodige anglais qui fait des étincelles en la personne de Jude Bellingham.

Est-ce que le Real Madrid peut chuter dans sa quête d’un 15e sacre en Ligue des champions UEFA ? Le club merengue, toujours dirigé par le maître tacticien Carlo Ancelotti, ne vise rien d’autre que la victoire face au Borussia Dortmund. Ce serait donc la 15e coupe aux grandes oreilles de son histoire, mais aussi une cinquième victoire sur les dix dernières années, après celles de 2014, 2016, 2017, 2018 et 2022.

Autant dire que c’est un immense défi qui attend la bande à Edin Terzic, le coach de Dortmund. Tous les vents sont favorables au Real, l’expert de la C1, et les bookmakers penchent en faveur du champion d’Espagne en titre.

Mais le club de la Ruhr a déjà donné tort aux pronostics dans cette édition de la Ligue des champions, en sortant notamment l’Atlético de Madrid et surtout le Paris Saint-Germain en quarts et en demi-finales. Et puis, pour cette finale à Wembley, le BVB pourra compter sur le revenant Jadon Sancho.

Sancho a retrouvé son football et son sourire

Natif de Londres, Sancho a retrouvé la lumière à Dortmund. En 2021, alors qu’il n’avait que 21 ans, l’ailier faisait son retour en Angleterre après quatre années passées au Borussia, où il avait pu grandir et se révéler au monde. Recruté à prix d’or par Manchester United, l’Anglais a passé deux saisons et demie très compliquées chez les Red Devils. Perdu dans une équipe claudicante, en conflit avec ses entraîneurs, démotivé, Jadon Sancho avait besoin d’une échappatoire en début d’année.

Et c’est donc le Borussia Dortmund qui a rouvert ses portes, en prêt et pour six mois, au jeune footballeur qui cherchait à rebondir. De retour sous le maillot jaune et noir, Sancho, désormais âgé de 24 ans, a repris de belles couleurs en Allemagne. Son printemps est excellent, et la Ligue des champions lui a permis de montrer pourquoi on le dépeignait, il y a quelques années, comme un crack en devenir. L’Europe pensait assister à une grosse prestation de Kylian Mbappé en demi-finale, elle a plutôt vu Jadon Sancho briller et hisser le Borussia en finale.

Face au Real, les supporters espèrent que l’international des Three Lions délivrera une nouvelle belle performance. Au club, en tout cas, on envisage l’avenir avec lui. Le prêt de Sancho arrive à son terme, mais les dirigeants verraient bien le joueur rester. « Il a retrouvé le sourire ici », notait début mai le directeur sportif, Sebastian Kehl. Jadon Sancho est sous contrat à Manchester United jusqu’en 2026, mais Dortmund « essaiera tout » pour le conserver.

Bellingham, une première saison de folie à Madrid

Si Dortmund fonde beaucoup d’espoir sur son Anglais Sancho, Madrid a aussi dans ses rangs un formidable sujet de Sa Majesté… que le BVB connaît très bien. Et pour cause : il y a quasiment un an, le Real Madrid recrutait Jude Bellingham en provenance du club de la Ruhr. Lui aussi, comme de nombreux autres jeunes talents, avait choisi le Borussia pour parfaire sa formation et découvrir le très haut niveau. À quelques jours de son 20e anniversaire, Bellingham répondait à l’appel du Real.

Et c’est peu dire que sa première saison est une réussite. Numéro 5 dans le dos, comme Zinédine Zidane il y a quelques années, le milieu de terrain s’est hissé dans le gratin des meilleurs joueurs du monde ces 12 derniers mois. Placé en milieu offensif derrière les deux attaquants dans l’équipe façonnée par Carlo Ancelotti, Jude Bellingham est tout simplement injouable. Buteur à 23 reprises et passeur décisif 12 fois en 41 matches toutes compétitions confondues, l’Anglais marche sur l’eau. Entre lui, qui fêtera ses 21 ans fin juin, Vinicius (23 ans), Rodrygo (23 ans) et très probablement Kylian Mbappé (25 ans) dans quelques semaines, le Real Madrid dispose d’une armada offensive effrayante.

Pour Ancelotti, Bellingham a le profil pour soulever le Ballon d’Or en fin d’année. Dans l’émission espagnole El Chiringuito, l’entraîneur madrilène a parlé d’une « lutte entre Bellingham et Vinicius » pour le prestigieux trophée individuel cette année, avec la Ligue des champions, l’Euro et la Copa America comme juges. Le premier objectif est là pour le milieu de terrain anglais, avec cette finale à Wembley. Un stade où, comme Jadon Sancho, il rêve d’effacer le mauvais souvenir de la finale de l’Euro 2021 perdue avec l’Angleterre contre l’Italie, et d’écrire un peu plus le début de sa belle histoire au Real.

 

Leave a reply