« Sans les équipementiers chinois, la pénétration d’internet en Afrique ne serait pas la même», Alioune Ndiaye (Orange)

0
467

Invité de RFI et Jeune Afrique, le patron d’Orange en Afrique et au Moyen Orient, Alioune Ndiaye explique la pénétration et la baisse des prix de l’internet en Afrique par la présence des équipementiers chinois.  

« Notre stratégie sur le continent en matière de relations avec les équipementiers a toujours été de veiller à ne pas être dépendant de l’un d’entre eux. C’est pour cette raison qu’au début des années 2000, nous avons intégré Huawei. Aujourd’hui, le groupe chinois dispose de peut-être 65 à 70 % de parts de marché en Afrique, mais en partant de zéro il y a vingt ans.

Quand ils sont arrivés sur les marchés, les prix ont baissé de 40 %. Sans les équipementiers chinois, la pénétration d’internet en Afrique ne serait pas la même. Cela dit, la règle reste identique : on ne veut pas être dépendant d’un seul équipementier, il faut donc tout faire pour préserver sur le continent un marché pour des équipementiers autres que Huawei. »

J M D

Leave a reply