Scandale financier présumé dans la gestion du Prodac : Jean Pierre Senghor s’engage à livrer toute la vérité

0
345

Premier Coordonnateur national du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), Jean Pierre Senghor s’est engagé à livrer toutes les informations concernant le Prodac après avoir donné tous les éléments sur les tenants et les aboutissements de ce projet aux nouvelles autorités, notamment le Premier ministre, Ousmane Sonko, son chef hiérarchique. Invité de l’émission Objection de la radio Sud Fm (privée) hier, dimanche 12 mai, l’actuel Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire du Sénégal a révélé avoir été « viré pour insubordination sur la base de fausses informations » de son poste de Coordonnateur national du Prodac.

L’histoire du scandale financier présumé dans la gestion du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) semble partie pour connaitre un dernier rebondissement qui pourrait enfin édifier les Sénégalais sur les vrais tenants et aboutissements de cette affaire qui a entouré la première phase de ce programme de 100 milliards qui continue de cristalliser les positions au  Sénégal. En effet, invité de l’émission Objection de la radio Sud fm (privée) hier, dimanche 12 mai, l’ancien Coordonnateur national de ce programme lancé en 2014, Jean Pierre Senghor, s’est engagé à livrer toutes les informations concernant le Prodac qu’il a d’ailleurs qualifié comme « un des plus beaux projets de ces trente dernières années ». En effet, interpellé par notre confrère Baye Oumar Guèye sur sa part de vérité dans le débat portant sur le scandale dans la gestion de ce programme de 100 milliards qui continue de cristalliser les positions au Sénégal, l’actuel Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire du Sénégal, révélant qu’il a été « viré pour insubordination sur la base de fausses informations », a donné rendez-vous dans les prochains jours.

« Depuis huit ans que j’ai été viré de ce programme pour insubordination, je suis parti et personne ne m’a jamais entendu dire un seul mot dans quelque médium que ce soit », a-t-il d’emblée souligné avant de faire remarquer. « Je veux simplement dire, comme je l’avais fait à l’époque quand j’ai été viré sur la base de fausses informations, que j’avais réservé la primeur au chef de l’Etat de l’époque. Je suis allé lui dire exactement ce qu’il en était exactement avec un dossier complet ». Et de conclure : « Avec l’arrivée des nouvelles autorités, nous sommes directement rattachés à la Primature. Donc, je réserve la primeur de l’information à l’autorité. Et quand j’aurai fini de lui donner tous les éléments et de lui expliquer tous les tenants et les aboutissements de ce beau projet qui a été plombé et que je l’espère, ils pourront relever, à ce moment-là, je reviendrais. Je vous le promets ».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply