Secteur des transports : l’Observatoire de l’entreprise dévoile les gros contributeurs

0
720

Au Sénégal, les transports sont placés au cœur des stratégies de développement. Lors du forum de l’Observatoire de l’entreprise, la SENTER, le Port autonome de Dakar (PAD), Senecartours et Air Sénégal ont été cités comme étant parmi les sociétés de transport qui rapportent le plus à l’économie nationale.  

Ces quatre (4) entreprises ont été présentées comme leaders dans le domaine du transport, lors de ce Forum de l’Observatoire de l’entreprise qui s’est tenu hier, mercredi 30 mars à l’institut HEC du Sénégal. Selon une étude présentée par des étudiants, la SENTER, la Société Nationale de gestion du patrimoine du Train Express Régional créée le 10 juin 2019, avec un capital de 1 milliard de FCFA, assure la gestion exclusive du patrimoine ferroviaire issu des investissements réalisés dans le cadre du projet Train express régional (TER) et des emprises impactées ou affectées par le projet TER au profit de l’Etat du Sénégal. Il découle des projets prioritaires des axes stratégiques du Plan Sénégal émergent. La SENTER SA prévoit la création de plusieurs milliers d’emplois jeunes ; ce qui aura un impact positif sur l’économie. L’aménagement des terrains impactés et affectés du projet TER constitue également un socle de développement de revenus complémentaires. Le TER va prochainement relier la gare emblématique de Diamniadio à l’aéroport international Blaise Diagne, dans sa hase 2 évaluée à un coût global de 208 milliards, avec une durée des travaux estimée à 17mois.

Le Port autonome de Dakar (PAD), grâce à la position stratégique que lui confère une rade bien abritée, est aujourd’hui le troisième port de la sous-région, après le Port autonome d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et le Port autonome de Lagos (Nigéria) et se classe au neuvième rang sur le continent. Avec un chiffre d’affaires qui s’est beaucoup accrût en 2019, le PAD contribue énormément dans l’économie du pays. Lancé en 2008, le Plan stratégique de développement 2019-2023 du PAD ambitionne d’améliorer la compétitivité du port et d’attirer beaucoup plus de trafics afin de positionner Dakar comme un hub logistique régional. Ce qui devrait être effectif avec les ports de Popongine-Ndayane et de Bargny-Sendou.

S’agissant de l’entreprise de transport privée, Senecartours, elle était à ces débuts une Société à responsabilité limitée (SARL), avec un capital social de 1.000.000 F CFA. L’augmentation de son capital au cours des années à fait d’elle une société à titre anonyme (une SA) qui est aujourd’hui à 500.000.000 FCFA. Aujourd’hui la Senecartours a un chiffre d’affaires de 3.000.000.000 FCFA, elle est très influente dans le secteur des transports routiers. Et, même avec la présence de plusieurs concurrents, elle continue de faire un «excellent» chiffre d’affaires ; sauf durant la période du Covid-19.

L’autre géant évolue dans le secteur des transports aériens. Il s’agit d’Air Sénégal qui est aussi une agence très réputée dans le domaine du transport, avec un chiffre d’affaires élevé. Air Sénégal, différent du défunt Air Sénégal international (ASI), contribue aussi à l’économie nationale.

En somme, force est de constater que le secteur du transport au Sénégal est dominé par une prééminence du secteur routier où beaucoup d’investissements ont été faits. Cependant, on assiste, ces dernières années, à des réalisations importantes dans les transports aériens et maritimes de personnes et de marchandises. Le développement s’est manifesté par l’affirmation d’une vision claire à travers des Lettres de politique, des Stratégies et surtout grâce à la mise en œuvre de Programmes sectoriels sur les transports.

Mariyama Touré (Stagiaire)

Leave a reply