Sédhiou – approvisionnement en eau potable des villages recules : Saré Faramba enfin connecté par Direct-Aid Society

0
212

Les populations du village Saré Faramba, dans la commune de Saré Bidji, n’ont plus de soucis d’accès à une eau potable. L’ONG Direct-Aid Society, ex AMA, vient en effet de leur octroyer un mini forage implanté dans l’enceinte de l’école élémentaire. Les bénéficiaires s’en félicitent et promettent d’en faire bon usage.

Avec ce mini forage de grande capacité de production d’eau potable, les habitants du village de Saré Faramba, dans la commune de Saré Bidji, accèdent ainsi à l’une de leurs vieilles doléances. L’œuvre caritative leur est octroyée par l’ONG Direct Aid Society, ex Agence des musulmans d’Afrique (AMA), partant du caractère indispensable de l’eau et surtout dans les pratiques religieuses.

Papa Sara Gadiaga, membre de cette organisation et représentant du directeur Abdel  Samat Zourgani, explique que  «l’eau, c’est la vie. C’est la raison pour laquelle nous faisons en sorte que les communautés aient de l’eau de qualité. Nous les exhortons, les bénéficiaires, à en faire bon usage et de signaler à temps, à l’entrepreneur, les dysfonctionnements éventuels. Le montant de l’investissement s’élève à 6.550.000 F CFA», dit-il.

Le besoin permanent d’eau et la corvée assortie des risques, avec les enfants qui traversent la route pour en trouver dans les maisons d’à côté, traduisent la satisfaction du directeur de l’école élémentaire de Saré Faramba, à l’inauguration de ce mini forage, hier mercredi. «Nous vivions, ici, dans un véritable calvaire pour accéder à une eau de qualité. Nos élèves allaient chercher de l’eau dans les maisons d’à côté, pour puiser de l’eau. Cela était un grand risque car ils traversaient la route pour y aller. Mais, avec ce mini forage, c’est une grosse épine qui est ôtée de nos pieds», a déclaré Lamine Diatta, le directeur de l’établissement élémentaire.

Tidiane Mballo, le président Comité de gestion de l’école, apprécie, avec une satisfaction béate. «Qui dit école parle des élèves et c’est un environnement qui doit avoir permanemment de l’eau de qualité. Nous sommes très contents et remercions Direct-Aid pour ce très beau cadeau», témoigne le vieil homme.

L’ONG Direct-Aid Sociéty n’en est pas à sa première réalisation et compte poursuivre cette œuvre sociale, pour assouvir la forte demande notamment en milieu scolaire et rural.

Moussa DRAME

 

Leave a reply