Sédhiou-célébration de la journée internationale du jeu : Djirédji à l’honneur de la protection et de la promotion de l’enfant

0
222

La première édition de la journée internationale du jeu adoptée en mars 2024 par l’assemblée générale des Nations Unies a été célébrée hier, mardi 11 juin, à Djirédji dans le département de Sédhiou. Ce fut une opportunité pour les membres de l’ONG Right To Play Sénégal de dérouler une panoplie d’activités dans le sens de l’éveil de l’enfant, de sa protection et de sa promotion.

Cette toute première journée internationale du jeu est célébrée ce 11 juin de par le monde après son adoption, le 25 mars dernier, par l’assemblée générale des Nations-Unies. Dans la région de Sédhiou, c’est la commune de Djirédji sur sa façade ouest qui a abrité les festivités sous l’égide de Right to play, l’un des organismes fondateurs de la campagne pour la journée internationale du jeu comme une force de transformation dans le processus de développement de l’enfant. « Right To Play est une ONG qui promeut l’apprentissage par le jeu en rapport avec d’autres partenaires et institutions phares.

Nous pouvons en citer le groupe LEGO et la fondation LEGO, les organisations de protection de l’enfant tel que Plan international et Save the children à mener une campagne capitale » a expliqué Mme Khady Ndour, la responsable de formation de Right to Play Sénégal. Elle ajoute que « le jeu motive, le jeu guérit, le jeu motive et le jeu inspire l’enfant et de pouvoir se développer entièrement dans la société ».

Le choix de Djirédji s’explique, selon elle, par un besoin de divertissement longtemps exprimé dans cette contrée du Boudié : « la commune de Djirédji est excentrée dans l’ouest de Sédhiou avec manifestement une insuffisance de moyens et d’infrastructures d’épanouissement de l’enfant. Et pour mieux démocratiser nos services, nous avons pensé leur procurer ces activités ludiques et instructives », a notamment fait savoir Mme Khady Ndour, la responsable de la formation de Right To Play Sénégal.

Les enfants invités à participer à cette journée ne cachent pas leur satisfaction. Yacine Touré, une habitante de Djirédji, témoigne de l’importance capitale de ces jeux dans la distraction des enfants mais aussi de la plus-value cognitive en matière d’apprentissage par le jeu. De même, Youssouph Sonko, un jeune du village déclare être très satisfait de ces activités et sollicite Right To Play à davantage les accompagner pour mieux vivre leur enfance.

Du haut de ses vingt-cinq ans d’expérience, Right To Play entend renforcer son leadership dans la promotion du jeu pour vulgariser les valeurs humaines par l’éducation et la protection.

MOUSSA DRAME

Leave a reply