Sédhiou-démarrage sans difficultés majeures des épreuves 4.587 candidats sur la ligne de départ, le centre Ibou Diallo en mal d’étanchéité !

0
229

La région de Sédhiou compte 4.587 candidats dont 2.200 filles pour la session de juillet 2024 du baccalauréat général, selon l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives. Au démarrage des épreuves hier, mardi 2 juillet, lui et la délégation qui l’accompagne déclarent avoir constaté un bon déroulement de l’examen malgré des salles qui ont suinté lors des premières heures de la matinée au centre Ibou Diallo. Cette année, les effectifs ont augmenté aussi bien en nombre de candidats, filles comme garçons que les centres, jurys et candidats en série S1.

Les pluies qui ont abondamment arrosé Sédhiou et sa région la nuit dernière ont accompagné les candidats au baccalauréat jusque dans leur centre d’examen tôt, ce mardi matin. Le gouverneur et sa délégation ont tout aussi pataugé pour constater le déroulement de l’examen. Au centre du lycée Balla Moussa Daffé tout comme celui du lycée Ibou Diallo, les deux de la commune de Sédhiou, l’autorité dit avoir observé un bon démarrage des épreuves à l’exception de quelques salles qui suintent.

« Les épreuves ont démarré sans difficultés majeures dans la région de Sédhiou et surtout dans les deux centres d’examen de la commune de Sédhiou que nous avons visités ce matin. Nous recevons des pluies depuis hier mais elles n’ont pas eu d’incidences majeures sur le déroulement des épreuves. Au lycée Ibou Diallo, nous avons effectivement constaté que quelques salles suintent mais sans vraiment perturber le déroulement » indique Oumar N’galla N’diaye, l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives.

Revenant sur d’autres aspects organisationnels, l’adjoint administratif du gouverneur de Sédhiou note que « des absences sont notées avec 16 candidats au lycée Balla Moussa Daffé et 9 au lycée Ibou Diallo et sont essentiellement des candidats individuels. Les surveillants, les correcteurs et les forces de défense et de sécurité sont également sur place. Nous osons espérer que le déroulement se poursuivra dans de bonnes conditions avec les acteurs de l’école bien mobilisés pour l’organisation. Globalement, il y a 4.587 candidats dont 2.200 filles» dit-il.

En cas de nécessité absolue, une option alternative sera appliquée sans contrainte majeure, rassure le gouverneur. Comparativement à l’année dernière, les effectifs ont quelque peu augmenté tel que nous le décrit ci-dessous l’inspecteur d’académie de Sédhiou Papa Gorgui N’diaye : « nous avons constaté une évolution à tous les niveaux. D’abord du point de vue de l’effectif global, il y’a plus de 200 candidats de plus par rapport à l’année dernière. Les filles représentaient 43% cette année, elles sont à 48%. » L’IA de Sédhiou de relever dans le même temps une légère évolution dans les séries scientifiques ; « l’année dernière nous étions à 7,76% et cette année à 8,47%. On était à 19 centres et cette année, on en a 20. De 17, nous sommes passés à 18 jurys. Pour les séries scientifiques aussi en S1, l’année dernière, nous étions à 4 et cette année nous en avons 5. Donc partout il y’a une nette évolution des effectifs » a fait savoir Papa Gorgui N’diaye. Les échos en provenance de l’intérieur de la région rassurent également d’un bon déroulement de cette évaluation.

Moussa DRAME

 

 

 

Leave a reply