Sédhiou : Dr Annette Seck Ndiaye s’engage pour la mairie de Marsassoum

0
917

La bataille politique pour l’occupation du fauteuil de maire de la commune de Marsassoum est engagée depuis avant-hier, samedi 16 octobre, avec la déclaration publique de candidature de Dr Annette Seck Ndiaye, la directrice de la pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) et présidente de l’association Balafon et de « Casamance Emergente, je m’engage ». Elle a décliné son projet de société dont la réalisation conduira, selon elle, à l’émergence de cette cité du Diassing.

Sous la houlette des femmes du mouvement « Casamance Emergente, je m’engage » et de l’association Balafon de Marsassoum que dirige Dr Annette Seck Ndiaye, la foule déferlante aux allures de grands meetings politiques a tenu à lui rendre hommage ce samedi avant de solliciter sa candidature à la mairie de Marsassoum.

« C’est la consécration d’un travail de longue haleine. Ce sont donc les populations qui ont-elles-mêmes décidé et comme vous l’avez constaté, de porter ma candidature à la mairie de Marsassoum. Mon programme s’intitule Marsassoum Yiriwa Sala Silloo c’est-à-dire Marsassoum vers l’émergence. Il s’agit de travailler pour l’émergence, travailler au renforcement du capital humain à répondre aux besoins sociaux de base des populations », s’est engagé Dr Annette Seck Ndiaye.

La directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) dit détenir un projet de société pour sa ville de Marsassoum afin de valoriser le potentiel local : « ces besoins essentiels sont accès sur l’éducation, sur la santé car aujourd’hui Marsassoum a dépassé le statut de poste de santé et il faut un centre de santé avec des médecins, l’accès à la qualité de vie, à l’eau, aux documents administratifs en bonne et due forme, à la formation des jeunes notamment les filles et les femmes ».

Au sujet des résultats de l’étude de l’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) qui classe Sédhiou la région la plus pauvre du Sénégal, Dr Annette Seck Ndiaye, la fille de l’ancien ministre Assane Seck, relève que « ce n’est pas par absence de ressources mais elles ne sont pas suffisamment exploitées. On doit se concentrer sur le développement du capital humain, se concentrer sur l’école ; l’accès à la formation, le maintien des filles à l’école etc ».

Interrogée sur la candidature déclarée du maire sortant Seyni Mandiang, Dr Annette Seck Ndiaye répond sans ambiguïté : « nous sommes en démocratie et tous les citoyens ont le droit de se présenter à une élection. Il suffit d’avoir un programme crédible. Maintenant, tout le monde sait que je suis une militante disciplinée et il appartient au président de la république de décider de qui doit être la tête de liste. Moi je me suis engagée et j’irai jusqu’au bout » rassure-t-elle. Enfin, elle exhorte les couches actives de la population notamment les femmes à davantage s’impliquer dans les activités de développement de cette paisible cité du Diassing dans l’ouest de Sédhiou.

Moussa DRAME

Leave a reply