Sédhiou en perspective des locales : Le pacte Jean Pierre Senghor/Ibrahima M. Diakhaté scellé

0
256

Le coup d’envoi est donné pour les techniciens de la politique de définir la feuille du match et de jouer de toutes les cartes possibles pour disposer du suffrage des populations de Sédhiou au soir des élections locales du 23 janvier 2022. Hier, lundi 25 octobre, le tenant de la 3e Voie Ibrahima Makama Diakhaté a décidé de rejoindre le camp du ministre conseiller Jean Pierre Senghor avec armes et bagages. Celui-ci s’en réjouit arguant que les jeunes talents de Sédhiou sont inhibés et qu’il est grand temps de les tirer vers le haut.

«Après avoir pesé, soupesé et après une lecture lucide de la situation, j’ai décidé de joindre mes forces à celles de monsieur le ministre conseiller Jean Pierre Senghor». C’est en ces termes que Ibrahima Makama Diakhaté membre actif et influent de la «3e Voie» a annoncé son compagnonnage et sans condition avec le ministre conseiller Jean Pierre Senghor, par ailleurs, secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire.  «Le 4 juillet 2021, devant Dieu et devant les hommes, j’avais porté à l’attention du public mon intention de briguer le suffrage des sédhiois en tant que candidat à la candidature de la mairie de Sédhiou pour l’élection du 23 janvier 2022. J’ai réitéré cette position clairement le 26 juillet dernier. Aujourd’hui et trois mois après, je pose un autre acte dans le tournant de ma carrière politique,» relève Ibrahima Makama Diakhaté.

Et de poursuivre «mon équipe et moi, avons fait un diagnostic sans complaisance de la situation de la commune et de la région de Sédhiou et nous avons trouvé qu’il serait dangereux de disperser les forces. C’est Christophe Roy qui dit que «la politique c’est l’art de l’addition et non de la soustraction». De ce point de vue-là, mon équipe et moi à savoir la 3e Voie, avons décidé, à haute et intelligible voix de dire que nous joignons notre force à celles du Monsieur Jean Pierre Senghor». «Il s’agit de réconcilier les sédhiois avec la politique, redonner à la politique toutes ses lettres de noblesse», a-t-il fait savoir hier, au domicile de Jean Pierre Senghor à Sédhiou.

Manifestement ravi d’avoir grossi ses rangs avec ce philosophe de formation et son équipe, Jean Pierre Senghor ne s’en porte qu’à merveille. «C’est avec beaucoup de plaisir et d’émotion que j’accueille mon jeune frère Ibrahima Makama Diakhaté d’avoir pris la décision de rejoindre mon équipe. Il est important d’unir nos forces si l’on veut que Sédhiou bouge et aille de l’avant avec l’émergence d’hommes et de femmes de valeurs comme vous. Il est vrai que je suis un novice en politique mais il se trouve que tout ce que je faisais n’était que de la politique autrement». Il souligne pour conclure que « Sédhiou regorge de grands intellectuels mais qui sont comprimés et dont les ambitions sont inhibées du fait de cette force négative qui ne sont pas capables de s’exprimer comme il le faut. Notre mission c’est de pouvoir pousser ces jeunes vers le haut pour qu’enfin Sédhiou puisse compter dans le concert de la nation».

Moussa DRAME

Comments are closed.