Sédhiou : exécution du Fonds spécial de désenclavement de la Casamance : l’axe Sénoba/Ziguinchor et la boucle du Boudié entamés, le ministre Mansour Faye confirme et rassure

0
831

Les différents chantiers du fonds spécial de désenclavement de la Casamance ont effectivement démarré sur le terrain, conformation faite avant-hier lundi 7 novembre par le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement. Mansour Faye qui est arrivé nuitamment à Sédhiou en provenance de Ziguinchor, a rassuré que les « travaux seront exécutés vite et bien » conformément aux normes pédoclimatiques de la région. Il s’agit de l’axe Sénoba/Ziguinchor, de la boucle du Boudié et d’autres axes et ponts en basse Casamance. Des infrastructures structurantes sont aussi prévues pour assouvir la forte demande sociale des populations notamment en pistes et édifices publics, a indiqué le ministre.

C’est aux environs de zéro heure que le ministre Mansour Faye en charge des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement a foulé le sol du Pakao en provenance de Ziguinchor. Il dit avoir  constaté le démarrage effectif des travaux au niveau de tous les chantiers « nous avons démarré par la route de Sénoba/Ziguinchor dont les travaux ont effectivement commencé. Cela va permettre de réaliser un linéaire de 217 kilomètres de route revêtue dont le coût tourne autour de 98 milliards de CFA et 95 kilomètres de pistes. Nous avons également visité le chantier de la boucle du Boudié qui est de 82 kilomètres ».

Il précise que cette route est financée avec le fond spécial de désenclavement et sera réalisée par l’entreprise Eiffage. Le coût de ces travaux va tourner autour de 25 milliards de CFA, dit-il avant de rassurer que « c’est une zone marécageuse et il nous faut donc des routes adaptées et résistantes aux intempéries. Ainsi nous allons boucler toute la boucle du Boudié et de désenclaver toute la partie sud du département de Sédhiou ».

En plus de la voirie, poursuit le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement « nous avons rencontré les populations qui nous ont soumis leurs doléances relatives aux pistes pour désenclaver les communes traversées par cette route. Et nous allons intégrer leurs demandes et y apporter des solutions. Nous avons également pensé construire des infrastructures structurantes comme les pistes, les postes de santé, des écoles, des équipements marchants etc pour mieux accompagner les communautés locales » a fait observer Mansour Faye.

Et de révéler que la durée des travaux varie d’un chantier à un autre. « Nous ferons en sorte que les choses avancent vite et bien en mode fast-tract car le chef de l’Etat son Excellence Macky Sall tient beaucoup au désenclavement de la Casamance » conclut-il avant de s’ébranler en direction de Kolda la capitale du Fouladou.

Moussa DRAME

 

Leave a reply