Sédhiou : les 15 ans de Madina Wandifa célèbres sous forme de conclave : un besoin d’un milliard trois millions exprimé dont 40% promis

0
1062

Les rideaux sont tombés, samedi 6 mai, sur la célébration des quinze années d’existence de la commune de Madina Wandifa située dans le département de Bounkiling. L’éventail des activités était large donnant lieu à des échanges riches et multiformes axés sur les enjeux et mécanismes de développement de cette jeune collectivité du nord de Sédhiou. Sur un besoin d’un milliard trois cent millions exprimés, 40% sont déjà identifiés et retenus par des partenaires comme engagements à réaliser dans le court et moyen terme. Toutefois, la question de l’accès à l’eau sonne comme un refrain à chaque rencontre.

Plusieurs activités ont été organisées durant ces cinq derniers jours à Madina Wandifa dans la cadre de la célébration des quinze ans de l’existence de cette commune du nord de Sédhiou. Des fora, activités sociales et culturelles et des ateliers d’évaluation et de planification des perspectives de modernisation de la ville. « Après quinze ans de gestion des affaires publiques, il est important que nous nous arrêtions pour jeter un coup d’œil dans le rétroviseur et évaluer le chemin parcouru. De cela est apparu un bilan très positif d’une jeune commune qui n’était, jusqu’à un passé très récent, un gros village. Le bilan est très positif et encourageant », a déclaré Malang Sény Faty le maire de cette commune. Et de poursuivre : « ce qui est fait avec le gouvernement, les partenaires au développement, les partenaires financiers et la diaspora, c’est déjà très significatif en termes d’impact sur la situation des populations. C’est le lieu de remercier le chef de l’Etat son Excellence Macky Sall pour son amour et son engagement pour notre terroir et pour tout le Sénégal. Je tiens à remercier nos partenaires de la diaspora notamment nos amis espagnols de Santander ainsi que les amis de notre commune jumelle de Bambilor ».

Le mal historique en rhétorique : l’inaccessibilité à l’eau !

Des urgences sont signalées dans cette jeune commune auxquelles l’accès à l’eau est relevé comme besoin vital, a souligné le maire. « Pour vous dire très clairement les choses, notre besoin vital ici dans la commune de Madina Wandifa, c’est l’hydraulique pour un accès facile à l’eau potable. J’interpelle personnellement le chef de l’Etat pour nous sortir de cette impasse persistante compte  tenu du caractère indispensable de l’eau dans une ville carrefour comme Madina Wandifa. Il est vrai qu’il y’a aussi un besoin de voirie, d’urbanisation, de services de base et d’investissements structurants, l’emploi des jeunes et la promotion des femmes ».

Il ajoute qu’un pourcentage de 40% sur le budget prévisionnel est déjà disponible : « le diagnostic a révélé un besoin chiffré d’un milliard trois cent millions de CFA. De ce montant est déjà annoncé un taux de 40% d’engagement pris par des partenaires au développement. Ce qui nous rassure fort bien et à plus d’un titre », dixit l’édile de Madina Wandifa.

Des lauréats pour ensemencer les élites, les filles tiennent le haut du pavé !

Au nom du chef de l’Etat Macky Sall et de l’ensemble du gouvernement, Mme le ministre des Sénégalais de l’extérieur Dr Annette Seck Ndiaye a adressé une motion de satisfecit au maire et à son équipe : « je félicite et remercie le maire Malang Sény faty au nom de Monsieur le président de la République et de l’ensemble du gouvernement et particulièrement de votre ministre de tutelle Mamadou Talla. Vous êtes venus en 2009 et vous avez donné un coup de starter à cette collectivité territoriale. Et c’est ce qui nous vaut toutes ces réalisations-là. Vous êtes une commune moderne qui est un modèle. Vous méritez les félicitations et véritablement vous nous donnez l’espoir ». Des lauréats, majoritairement des filles ont reçu des prix à la grande satisfaction de Mme le ministre, Dr Annette Seck N’diaye. Les troupes culturelles et bien d’autres prestataires venus d’horizons divers ont aussi reçu des distinctions.

MOUSSA DRAME

 

Leave a reply