SEDHIOU : marche pacifique des travailleurs des collectivités territoriales : l’effectivité de la fonction publique et la valorisation de leur statut exigées

0
183

Les agents des collectivités territoriales de Sédhiou ont battu le pavé des grandes artères de la ville hier, mardi 23 août pour réclamer l’effectivité de la fonction publique locale et la valorisation de leur statut. Tout au long de leur parcours, ces travailleurs ont dénoncé avec impétuosité des salaires de misère et l’indifférence réservée au traitement de leurs dossiers et ce, depuis plus d’une décennie. Une grève de 72 heures est prévue courant septembre prochain selon les responsables de l’intersyndicale de Sédhiou.

Les agents des collectivités territoriales de Sédhiou affiliés à la fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS) membres de l’intersyndicale de Sédhiou ont marché hier, mardi 23 août dans les rues de la capitale du Pakao pour exiger de meilleures conditions de travail. Dans leur mémorandum, ces agents ont exprimé tous leurs courroux inassouvis depuis plus de dix ans. «Nous sommes des sénégalais et avons étudié dans les mêmes conditions. Par conséquent, nous exigeons le respect à égale dignité que tous. Nous avons organisé cette marche ici comme partout ailleurs au Sénégal pour exiger l’effectivité de la fonction publique locale. Beaucoup d’entre nous, n’ont même pas de bulletin de salaire et d’autres perçoivent un salaire de misère que je n’ose point révéler ici. Nous avons les mêmes volumes de travail et nous demandons que justice soit faite», a déclaré Mme Diop N’dèye Sira Traoré, Secrétaire générale de la FGTS dirigée par Sidya N’diaye.

Arborant des brassards rouges et manifestement très engagés, ils ajoutent toujours par la voix de Mme Diop que «cette année, nous sommes déterminés à faire prévaloir nos droits et l’intersyndicale reste plus que jamais engagée à faire face jusqu’à ce que la fonction publique locale soit effective pour tout le monde». Comme pour montrer l’ampleur du mal et la détermination quasi générale, ces travailleurs des collectivités locales annoncent que «cette marche nationale organisée aujourd’hui partout au Sénégal est un avertissement et dès le début du mois de septembre, nous allons engager des plans d’actions pour mettre en œuvre notre plan de lutte», lance Mme Ndèye Sira Traoré.

Et de conclure «nous sommes fatigués et en avons marre. Des pères et mères de famille qui ne peuvent même pas subvenir à leurs besoins avec des salaires modiques. Des textes et règlements sont votés mais jusqu’ici il y a des collectivités qui tardent à les mettre en pratique. Il y a des agents qui n’avancent pas. D’autres sont allés à la retraite avec seulement une modique et unique somme d’argent. A travail égal, salaire égal, c’est ce que nous réclamons, c’est tout». La marche s’est estompée à la préfecture de Sédhiou.

Moussa DRAME

Leave a reply