Sédhiou – promotion de la santé et raffermissement des relations : le CRD en mode randonnée pour tout donner

0
217

Les membres du Comité régional de développement (CRD) de Sédhiou ont pris part hier, dimanche 9 juin, à une randonnée pédestre dans le but de raffermir les relations sociales avec les populations, d’une part, et, de l’autre, de promouvoir la bonne santé par la pratique du sport. Dans les rangs, Dr Mariama Dalanda Ba a rappelé que cette activité sportive est désormais inscrite dans la dernière génération des recommandations de la santé.

Du sport et par le sport pour raffermir les relations sociales et bâtir une santé solide pour mieux impulser le moteur du développement, c’est tout le sens de cette randonnée pédestre organisée, hier dimanche, par l’Amicale du Comité régional de développement (CRD), à travers les artères de la ville de Sédhiou. Mamadou Ibrahima Ndiaye en est le président : «au niveau de l’Amicale du CRD, nous avons un plan d’actions qui couvre toute l’année. Donc, régulièrement, nous menons des activités en rapport avec les acteurs de la communauté. C’est dans l’objectif de mieux les sensibiliser sur les thématiques liées au développement», explique-t-il.

L’adjoint au gouverneur chargé des Affaires administratives, Oumar Ngalla Ndiaye, n’en dit pas moins. «C’est un moment de comminions non seulement avec les membres du Comité régional de développement mais avec les populations en général. Le sport, c’est aussi un autre moyen de chasser le stress».

Dans les rangs, le premier des enseignants est en ligne de front. Pour Papa Gorgui Ndiaye, «c’est une activité physique qui est très recommandée. C’est ensuite un moyen de raffermir les liens entre nous. Je dois dire que cette activité coïncide avec la finale du Festival régional du sport scolaire, comme pour dire qu’à l’école nous y sommes tout le temps».

Le proviseur du lycée Ibou Diallo, Mamadou Mané, par ailleurs président de la Zone 2 de football de Sédhiou, d’ouvrir un chapitre de la pratique sportive : «un esprit sain dans un corps sain ; il faut bouger car le mouvement c’est la santé».

Amadou Lèye Konté, le président du Conseil communal de la jeunesse, plaide pour la construction d’infrastructures sportives à Sédhiou. «Ce qui nous manque ici, ce sont des cadres d’expression pour permettre aux jeunes talents de s’éclore dans de bonnes conditions de sportivité», dit-il.

LE SPORT, DERNIERE GENERATION DES RECOMMANDATIONS DE LA SANTE !

Dans le peloton, la presse, presse le pas. Selon Omar Baldé de l’APS, «quand on parle de sport, on parle de la santé. Et il y va de notre santé car notre travail est dur, car c’est un travail de terrain».

La Croix rouge couvre les colonnes. Mme Aïssatou Badji, la vice-présidente explique que «c’est très bénéfique pour la bonne santé. Aux femmes, je demande à ce qu’elles pratiquent le sport, même par la marche ou quelques exercices très pratiques à domicile».

A pas de charge, le commissaire Youssou Ndong, de la Police centrale de Sédhiou, recommande ce qui suit : «il est vraiment conseillé d’exercer des activités physiques, au moins trente minutes. C’est très bénéfique pour l’équilibre et la bonne santé de la personne. Nous, Forces de défense et de sécurité, connaissons assez les bienfaits», assure-t-il.

Manifestement très mobilisés, les acteurs de la santé prescrivent la pratique du sport comme ordonnance bien recommandée. Ousmane Seck Dam, le Directeur du Centre hospitalier régional Amadou Tidiane Ba de Sédhiou, confie qu’«il vaut mieux faire la pratique du sport que de rester sédentaire et vouloir solliciter les médecins sur des pathologies qu’on pouvait hélas éviter par le sport».

Et pour en avoir le cœur net, Dr Mariama Dalanda Ba, cardiologue à l’hôpital régional de Sédhiou, confirme les bienfaits de la pratique du sport. «Oui, cela fait partie des dernières recommandations de la santé, surtout en matière de prévention des maladies cardiovasculaires». Et voici qui est bien dit, reste à bien faire et très souvent que possible.

Moussa DRAME

 

Leave a reply