Sédhiou : un « Kankourang » tué par un convoi de la gendarmerie à Samine : le jeune homme de vingt ans tentait de traverser la RN6

0
530

Le drame a eu lieu hier, jeudi 30 mai, aux environs de vingt heures sur la route nationale N°6 à hauteur de Samine non loin de la bretelle qui mène à Sathioume. L’un des deux véhicules de retour d’une opération de sécurisation à Tanaff a mortellement fauché un jeune homme habillé en « Kankourang », être de la mythologie mandingue et protecteur des circoncis. Selon une source bien renseignée, la victime est âgée de 20 ans environ et le convoi aurait même tenté de l’éviter mais le temps d’hésitation entre lui et le chauffeur ne lui a plus donné de chance de survie. Une foule composée de jeunes s’était temporairement agglutinée aux alentours du poste de commandement de la gendarmerie avant de se disperser. Le corps du jeune homme a été déposé à la morgue du poste de santé de Samine. Cet accident de la circulation remet au goût du jour le parcours du kankourang généralement circonscrit en brousse sous la surveillance des adultes et des initiés. Cela, le plus grand promoteur de cette tradition mandingue de Sédhiou Kéba Seydi a insisté là-dessus la semaine dernière lors d’une émission radiophonique de sensibilisation sur le mouvement de ces kankourang dans l’espace public de surcroît sur une route nationale. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident qui a coûté la vie hier soir à ce jeune homme de vingt ans habillé en kankourang à hauteur de Samine dans le département de Goudomp.

Moussa DRAME

Leave a reply