Sénégal-Universités : un auditorium en litige, entre l’UIDT et la mairie de Thiès

0
221

(APS) – L’auditorium de l’université Iba-Der-Thiam (UIDT) de Thiès (ouest) est l’objet d’un contentieux survenu entre cette institution universitaire et le conseil municipal de ladite ville, qui exige que lui soit restituée une partie de l’édifice pour y construire une bibliothèque. Le conseil d’administration de l’UIDT a adopté une résolution au lendemain de sa séance du 17 août, en réponse à une réclamation faite par la mairie de Thiès, concernant le bâtiment dénommé ‘’Auberge des jeunes’’.

Dans son texte, il rappelle que l’‘’Auberge des jeunes’’ et le ‘’Palais des congrès’’ ont été affectés à l’UIDT par le président de la République pour ‘’résorber le déficit infrastructurel’’ de cette université. Le même jour, la coordination des personnels d’enseignement et de recherche, des personnels administratifs, techniques et sociaux, et des étudiants lui a emboîté le pas. Dans un communiqué, ces composantes de l’UIDT avaient déploré des ‘’manœuvres malsaines’’ de la mairie de Thiès visant à récupérer les bâtiments en question. Estimant que le maire de Thiès, Babacar Diop, a fait ‘’fuiter’’ sa décision de reprendre ces édifices, les syndicalistes prêtent à l’institution municipale l’intention de profiter des vacances universitaires pour ‘’passer à l’offensive’’. Selon eux, ces bâtiments et l’hôtel du Rail ont été affectés par l’Etat à l’UIDT pour ‘’réduire son déficit en infrastructures’’. Le conseil municipal de Thiès a réagi en estimant, dans un communiqué, qu’‘’il ne peut y avoir de spoliation sur ce site (…) de 12.078 mètres carrés, qui est un patrimoine de la ville de Thiès’’. Elle précise que l’institution municipale avait acquis ce titre foncier auprès de la Société sénégalaise d’importation, de distribution et d’exploitation cinématographique en 2002.

Le 10 mai 2010, le ministre de la Décentralisation et des Collectivités territoriales avait demandé, dans une lettre, que le palais des Congrès, l’actuel auditorium, soit provisoirement mis à la disposition de la coordination des étudiants de Thiès. Cette mesure permettait aux étudiants et aux enseignants d’y tenir des cours. C’était un moyen de ‘’pallier une situation de crise universitaire’’.
La mairie affirme aussi que l’UIDT dispose de 52 hectares sur la voie de dégagement nord et de trois hectares dans la zone d’aménagement concertée de Thiès. Elle joint à son communiqué l’état des droits réels sur l’édifice en question, qui précise qu’il ‘’appartient, à ce jour, exclusivement à la commune de Thiès’’. Lors d’un point de presse, dimanche, des acteurs culturels sont entrés dans la danse en réclamant l’auditorium, pour pallier le déficit d’espace dédié aux spectacles à Thiès. Selon Amadou Gallo Fall, un entrepreneur culturel et formateur, estime que ce combat ‘’n’est pas [celui de] l’université contre la population de Thiès, mais un combat contre l’injustice’’.

Les acteurs culturels arguent que l’auditorium, ex-palais des Congrès, où se trouvait l’ancien cinéma Amitié, était un lieu de formation culturelle. Il est aujourd’hui géré par l’UIDT, qui le met en location. Amadou Gallo Fall, s’exprimant au nom des acteurs culturels, lors d’un point de presse, estime que le projet de bibliothèque municipale prévu par la mairie sur ce site est ‘’très ambitieux’’. La future bibliothèque sera équipée d’un centre multimédia et d’une médiathèque, a-t-il fait valoir en guise de soutien au conseil municipal.

Baye Serigne Samb, sixième adjoint du maire de Thiès, acteur culturel et superviseur de la commission culturelle de la mairie, précise qu’un décret du 28 juillet 2003 invoqué par le conseil d’administration de l’UIDT parle d’une ‘’requalification’’ d’une dizaine de sites dont le palais des Congrès. Il ne s’agissait pas d’une ‘’affectation’’, a ajouté M. Samb, qui est également membre des commissions chargées des loisirs et du patrimoine du conseil municipal. L’actrice culturelle Dado Bathily a dit souhaiter, pour sa part, un arbitrage du président de la République sur le litige.

Leave a reply