Sept morts dans les intempéries qui ont frappé la Suisse, la France et l’Italie

0
254

(AFP) – Au moins sept personnes ont trouvé la mort en France et en Suisse pendant les violents orages, tempêtes et pluies torrentielles qui ont balayé samedi les deux pays tout comme le nord de l’Italie, ont annoncé dimanche les autorités locales.

Dans le sud de la Suisse et dans le nord de l’Italie, les dégâts matériels sont considérables, provoqués par des coulées de boue, des rivières déchaînées et des inondations.

En France, dans le département de l’aube (nord-est), trois personnes âgées ont été tuées samedi soir quand un arbre s’est abattu sur la voiture dans laquelles elles circulaient. Un quatrième passager, blessé, est en urgence absolue.

En Suisse, quatre personnes sont mortes et deux portées disparues.

Dans le Tessin (sud-est), un glissement de terrain a tué trois personnes et une personne est toujours recherchée, a annoncé dimanche la police cantonale.

La situation est « dramatique » dans ce bourg, dont une partie a été dévastée par des laves torrentielles – des coulées de boues mêlées de rochers -, d’après l’élu du Valais responsable de la sécurité, Frédéric Favre. Les accès routiers au village sont coupés, a indiqué la police à l’AFP.

Un homme est également porté disparu dans le Valais, selon la police.

Le Val Maggia isolé

Dans le Tessin, quelque 400 personnes -dont 40 enfants d’une colonie de vacances- ont dû être évacuées des zones à risque et conduites dans les abris de protection civile.

Le Val Maggia et ses vallées latérales sont uniquement accessibles par les airs, après l’écroulement d’un pont emporté par les flots à la hauteur de Cevio, à l’entrée de la vallée, a indiqué la police lors d’un point de presse, rapporte l’agence Keystone-ATS.

Toutes les communications, l’électricité et l’eau potable sont également coupées dans l’ensemble de la région.

Déjà la semaine dernière les intempéries avaient fait un mort et deux disparus en Suisse.

La répétition d’évènements catastrophiques « nous touche profondément », a déclaré dimanche à Locarno le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis, originaire du Tessin.

Le Valais « sous contrôle »

Dans le sud-ouest de la Suisse, des débordements du Rhône et ses affluents, gonflés par les pluies torrentielles et la fonte des neiges, ont entraîné l’évacuation de plusieurs centaines de personnes et la fermeture de nombreuses routes, et provoqué des dégâts considérables, selon les autorités locales du Valais.

La situation est désormais « sous contrôle » et la décrue est en cours, a indiqué dimanche après-midi le conseiller d’Etat du Valais responsable de la sécurité, Frédéric Favre lors d’un point de presse, rapporte l’agence Keystone-ATS.

Le contexte demeurera toutefois « fragile » durant plusieurs jours, a-t-il souligné.

Le canton n’avait plus connu une telle situation depuis 2000, lorsque le village de Gondo avait été ravagé par un torrent de boue, qui avait fait treize victimes, a rappelé M. Favre.

Italie aussi

Côté italien, le Piémont et la Vallée d’Aoste (nord-ouest) ont subi également inondations et coulées de boue.

Les pompiers du Piémont ont annoncé dimanche matin avoir procédé à 80 interventions pour secourir des personnes en difficulté.

Dans la Vallée d’Aoste, une région autonome située le long de la frontière avec la France et la Suisse, une coulée de boue a bloqué temporairement la route régionale donnant accès à Cervinia. Le débordement d’un torrent a causé des dégâts importants dans le centre de cette localité touristique où plusieurs magasins ont été inondés.

Toujours dans la Vallée d’Aoste, un village de 1.300 habitants, Cogne, s’est lui aussi retrouvé coupé du monde, une coulée de boue ayant bloqué les voies d’accès. Le village a enregistré samedi 90 mm de précipitations en six heures.

Près de Cogne, à Valnontey, le réseau électrique est hors service, ainsi que le réseau de fourniture d’eau. Au cours de la nuit, un hélicoptère a secouru une famille bloquée dans cette localité.

Leave a reply