Serigne Thiam, enseignant-chercheur à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad : « Cette situation marque la fin du long processus de dualité politique entre les libéraux authentiques et les jeunes proches de Karim Wade»

0
150

« Depuis quelques temps, on constate la promotion des proches de Karim Wade à des postes de direction du Parti démocratique sénégalais. Cette situation marque la fin du long processus de dualité politique entre les libéraux authentiques et les jeunes proches de Karim Wade qui a commencé depuis le lancement en 2006 du mouvement de la « Génération du concret » qui incarne le Pds new-look pour ne pas dire le Pds sous la coupole de Karim Wade. D’un point de vue idéologique, Woré Sarr fondamentalement est plus proche du président Wade qui a 98 ans que de son fils. Ce qui fait qu’elle ne peut pas figurer dans les plans de Karim Wade. Son remplacement à la tête du mouvement des femmes est donc tout à fait normal. D’ailleurs, la sortie du doyen Doudou Wade semble conforter cette position quand il dit que Wade, à son âge, ne peut plus assurer ses fonctions de Secrétaire général national du Pds. Tout simplement parce que ce parti a besoin d’être rajeuni pour pouvoir retrouver son lustre d’antan.

C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, on a le directoire du Pds sous contrôle des proches de Karim Wade. Cette situation pourrait en partie s’expliquer par la nouvelle configuration de l’espace politique sénégalais avec cette élection du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye. Tout le monde sait que la scène politique sénégalaise s’est rajeunie et l’opinion publique sénégalaise s’emble se tourner vers la nouvelle génération de politiques incarnée par des jeunes au détriment de la vieille génération de l’époque indépendance ou post-indépendance incarnée par des vieux qui sont là depuis les présidences de Senghor, Diouf, Wade, Macky Sall et aujourd’hui Diomaye.

Cependant, le défi qui attend Karim Wade et ses proches, aujourd’hui, c’est de se positionner sur l’échiquier politique national en prenant des positions très fortes sur la scène politique à l’image de Benno bokk yakaar qui, malgré ses tensions internes, tente de maintenir sa présence dans le débat politique. Si le Pds avec ses nouveaux responsables ne va pas dans ce sens, il risque tout simplement de plonger dans une guéguerre de positionnement entre le Pds authentique et les proches de Karim Wade ».

RECUEILLIS PAR NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply