Sexualite et Covid-19 : Les ventes de préservatifs en chute libre depuis deux ans

0
156

La pandémie a eu un effet spectaculaire sur la consommation de préservatifs. Le plus gros fabricant révèle avoir enregistré une baisse de 40 %, nous renseigne le quotidien Français d’information économique « Les Échos ».

Avant le déclanchement de la pandémie à covid-19, les préservatifs faisaient partie de ces produits à forte consommation au même titre que le papier toilette ou le gel hydroalcoolique. Mais, comme l’explique le quotidien français d’information économique, les deux années de pandémie ont eu un effet spectaculaire sur la consommation de préservatifs. Selon le premier fabricant mondial, le groupe malaisien Karex, révèle ainsi avoir connu une baisse de 40 % de l’utilisation de ses préservatifs en l’espace de deux ans.

Dans la presse japonaise, le PDG du groupe estime que la fermeture des hôtels et motels pendant les confinements successifs explique en partie cette baisse de la consommation. Par ailleurs, les préservatifs étaient massivement et gratuitement distribués par les gouvernements, stratégie qui a été mise à l’écart au profit de la pandémie.

La reprise se fait toujours attendre

Le journal « Les Échos » explique que le groupe, qui produit notamment pour des marques comme Durex, avait pourtant prévu une croissance importante de la demande après les différents confinements. De cette désillusion, Karex a tiré la nécessité de se diversifier et compte étendre son domaine d’activité en se lançant dans les gants en latex à usage médical dès le milieu de cette année.

JP MAOU

Comments are closed.