Somone-restauration des écosystèmes et préservation de la biodiversité, le long de la lagune : le ministre de l’Environnement réceptionne des ouvrages financés par l’Union européenne

0
251

Daouda Ngom, le ministre de l’Environnement et de la transition écologique a procédé à la réception des ouvrages réalisés le long de la lagune de la Somone, en milieu de semaine, en plus du dragage du plan. Ils sont estimés à 180 millions de francs.

Le ministre a ainsi visité ces ouvrages devant faciliter l’écoulement des eaux pluviales et celles lors de la remontée de la marée, les ponts Idrissa Seck et celui dit Catholique. Ces travaux ont été réalisés avec le financement de l’Union européenne dans le cadre du projet Changements climatiques et Gestion intégrée des zones côtières du Sénégal. Daouda Ngom, le ministre de l’Environnement et de la transition écologique est revenu sur l’importance de ces ouvrages d’art pour l’écosystème lagunaire car le plan reçoit de l’eau saumâtre et de l’eau douce. Ces ouvrages sont appelés à  contribuer à la restauration des écosystèmes avec des incidences écologiques, socioculturelles et économiques. Ils mettent fin à des situations qui ont vu un ensablement de la lagune de la Somone, rendant difficiles les échanges ou le passage des eaux dans le cadre de la préservation en rompant l’équilibre et la préservation de la biodiversité dans la lagune de la Somone. La lagune de la Somone compte un sanctuaire écologique ornithologique fort de 70 espèces d’oiseaux et de 50 espèces de poissons. L’ambassadeur de l’Union européenne voit la lagune de laSomone comme un véritable joyau, un lieu de préservation de l’environnement, un cadre touristique et une zone de production de produits halieutiques mais aussi un havre de paix urbanisé et peuplé. Il a rappelé les efforts entrepris sur la lagune qui ont fini par l’érection d’une aire marine protégée communautaire .Par conséquent, il a félicité les autorités sénégalaises de cette démarche pour une protection accrue de la biodiversité et l’écoulement des eaux. A l’en croire, le partenariat avec l’Union européenne est l’illustration d’une vision pour la préservation de la biodiversité. Elle va à la rencontre entre le climat et les activités économiques. La lagune de la Somone est une zone frayière de reproduction des poissons et des mollusques. Pour Saliou Diouf, le maire de la Somone, la cogestion de la lagune concerne les communautés de 11 villages polarisés de 3 communes. Selon lui, les travaux réalisés vont contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et à la promotion des activités menées. Saliou Mbodji, le président du comité de gestion de la lagune a rendu hommage aux femmes investies depuis des décennies dans le repiquage et le reboisement de la mangrove, le long de la lagune. Ces dernières ont souhaité disposer d’une clôture tout autour de l’espace où elles mènent la culture des huîtres.

Samba Niébé BA 

Leave a reply