Sonacos, la poste : ces sociétés nationales au bord du gouffre

0
957

Ces derniers temps, beaucoup de sociétés nationales sont confrontées à des difficultés financières. Si rien n’est fait, elles risquent de tomber complétement en faillite. C’est le cas de la Sonacos qui, depuis presque deux années de campagne arachidière, peine à collecter suffisamment de graines d’arachides pour faire fonctionner correctement  l’entreprise.  La société nationale La poste a aussi connu ces dernières années  des tensions qui ont plombé la bonne marche de l’entreprise.

Après des années difficiles sous l’égide du groupe Advens, de l’entrepreneur franco-sénégalais Abbas Jaber, la Suneor a été renationalisée en 2016. Les administrateurs ont ainsi approuvé la recapitalisation de l’entreprise à hauteur de 20 milliards de F CFA (30,5 millions d’euros), l’apurement intégral d’environ 100 milliards de F CFA de dette auprès d’institutions financières et de la sécurité sociale, ainsi que la réévaluation de ses actifs, notamment fonciers. De plus, un plan d’urgence d’investissement de 16 milliards de F CFA a été lancé, dans le cadre d’un nouveau programme quinquennal (2020-2024).  Aujourd’hui, la Sonacos, malgré tous ses efforts, peine à rassembler un quota de graines satisfaisant, depuis le lancement de la campagne de commercialisation de l’arachide. Car, les producteurs préfèrent vendre leurs récoltes au plus offrant notamment les Chinois. Cette  situation que vit actuellement l’entreprise inquiète. Et si elle ne change pas, beaucoup de travailleurs, en particulier les saisonniers, risquent de se retrouver au chômage. Sur les ondes de Radio Sénégal internationale (Rsi), le Directeur général de la Sonacos Mamadou Diagne Fada redoute des conséquences désastreuses.
«L’instruction que nous avons reçue du chef de l’Etat, c’est de faire tout pour conserver les emplois permanents. Mais en ce qui concerne les saisonniers, s’il n’y a pas d’activités, on ne pourra malheureusement pas les garder», prévient-il.  Il informe qu’à ce jour,  seulement 15 000 tonnes de graines d’arachide ont été collectées. Selon lui, si cette situation perdure, la Sonacos  ne pourra pas fonctionner correctement et sera  obligée d’envisager d’autres solutions, comme se remettre à l’importation du végétal ou essayer de développer davantage ses unités de fabrication d’aliments de bétail.

Tout comme la Sonacos, la société nationale  La Poste est confrontée ces dernières années à des difficultés financières et de gestion. Les syndicats de la maison n’ont cessé d’alerter l’opinion sur la situation  qui prévaut au sein de cette entreprise. Sa gestion est qualifiée de «  chaotique ». Les dettes qu’elle traîne plombent l’entreprise. En octobre dernier, des employés  de cette société ont manifesté leur colère devant ses locaux. Pour rappel, au mois de mai dernier, le président de la République Macky Sall, lors de la cérémonie de remise des cahiers de doléances des centrales syndicales à l’occasion de la Fête du Travail, avait déclaré que l’Etat ne peut pas continuer à financer une entreprise quasiment en faillite et où des gens sont payés alors qu’ils ne travaillent pas.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply