Soutien de députés socialistes à Ahmed Aïdara : les mis en cause fustigent des «propos mensongers»

0
321

Les cinq députés nouvellement élus de la coalition Benno Bokk Yakaar, membres du parti socialiste (PS), ont dénoncé des «propos mensongers» attribués à l’édile de Guédiawaye, Ahmed Aïdara, parus dans les colonnes du quotidien «Source A» de ce jeudi 1er septembre. Selon le journal, le responsable de Yewwi Askan Wi a déclaré avoir déjà décroché le soutien d’au moins quatre députés du PS pour être mieux placé pour occuper le perchoir de la 14e législature. Ces parlementaires de la coalition présidentielle concernées faisaient une conférence de presse le même jour dans les locaux  du Parti socialiste.

Le torchon brûle entre le maire de Guédiawaye et le Parti socialiste (PS). En effet, les cinq députés nouvellement élus de la coalition Benno Bokk Yakaar, membres du PS, en l’occurrence Cheikh Seck, Aïssatou Sow Diawara, Aly Mané, Yeya Diallo et Yacine Ndao, ont dénoncé des «propos mensongers» prêtés à Ahmed Aïdara, parus dans les colonnes du quotidien «Source A» ce jeudi 1er septembre. D’après le journal, le responsable de Yewwi Askan Wi a déclaré avoir déjà eu le soutien d’au moins quatre députés du PS pour être mieux placé pour occuper le poste de président de la prochaine Assemblée nationale qui sera installée le 12 septembre prochain. Ces parlementaires de la mouvance présidentielle concernés faisaient une conférence de presse le même jour dans les locaux du Parti socialiste. «Il est évident que tout ceci n’est qu’un tissu de mensonges savamment cousus pour donner de la crédibilité à la candidature de l’homme qui est connu de tous, comme étant un grand manipulateur, friand de nouvelles sensationnelles et fervents adeptes du buzz. Toute chose qui constitue son pain quotidien et qui lui ont si bien réussi jusque-là au regard de son statut politique actuel», a tonné Cheikh Seck. «Nous démentons de la façon la plus catégorique et la plus ferme ces propos mensongers, fantaisistes et diffamatoires» a-t-il asséné. Non sans ajouter : «c’est bien dommage qu’un homme politique qui a la prétention d’incarner de hautes valeurs morales s’illustre de manière aussi légères à travers des pratiques malsaines rien que pour arriver à ses fins. La démocratie sénégalaise ne mérite pas cela. Le peuple sénégalais mérite également mieux qu’un représentant de cette nature qui considère l’arène politique comme une vaste scène de théâtre», a regretté le secrétaire général de l’Union régionale socialiste de Diourbel. Les députés impliqués compte aussi porter cette affaire devant la justice. «Nous nous réservons le droit d’ester en justice afin que l’intéressé lui-même apporte la preuve de ses fausses allégations», a annoncé M. Seck dans la foulée. Et lui de conclure en ces termes : «les élus du parti socialiste que nous sommes, restons chevillés aux valeurs cardinales de notre société. Valeurs de « Jomm » et de « Ngor », et renouvelons toute notre ancrage dans la coalition Benno Bokk Yakaar , ainsi que notre fidélité à ses orientations politiques et stratégiques, en perspective de l’ouverture de la première session de notre nouvelle Assemblée nationale».

Pape Moussa Camara (Stagiaire) & O G

Leave a reply