Souveraineté alimentaire : 7 milliards de dollars de la Bid pour l’Afrique

0
901

Le Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire s’est clôturé hier, vendredi 27 janvier. Lors de la cérémonie de clôture de cette rencontre, la Banque islamique de développement (BID)  a fait part de son engagement à  mobiliser 7 milliards de dollars, soit plus de 4 mille milliards de francs CFA, pour financer des projets agro-industriels en Afrique au cours des cinq prochaines années.

La Banque islamique de développement (BID) va mobiliser 7 milliards de dollars, soit plus de 4 mille milliards de francs CFA, pour financer des projets agro-industriels en Afrique au cours des cinq prochaines années. L’annonce a été faite hier,  vendredi 27 janvier, par son président Muhammad Sulaiman Al Jasser lors de la clôture du Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire. « Le financement n’est pas un problème, ce n’est pas pour minimiser la question, mais nous nous sommes tenus pendant longtemps à cette excuse, en ne levant pas tous les obstacles pour que tout le potentiel soit exploité » », indique-t-il. La Banque islamique de développement compte par cette enveloppe financer des projets importants dans la chaine de valeur rizicole, maïs et manioc qui serviront à long terme de modèles à généraliser pour faire la différence et aller partout en Afrique à l’autosuffisance alimentaire.

Selon Muhammad Sulaiman Al Jasser, l’agriculture est la principale base du développement, et si elle n’est pas soutenue, aucune autre politique économique ne serait pas viable. Ainsi, la BID s’est engagée à accompagner la mise en œuvre de stratégies nationales de souveraineté alimentaire en maximisant l’optique de développement et non le profit qu’elle peut attendre de ses engagements.« Nous pouvons faire quelque chose et nous serons là pour que l’Afrique puisse se nourrir elle-même et contribuer à nourrir le reste du monde. L’’Afrique est « à un tournant dans son processus d’émergence. Cela explique les déclarations de plusieurs leaders qui se sont rendu compte des opportunités et des potentialités offertes par l’agriculture, notamment en Afrique », soutient-il.

Le Sénégal en ce qui le concerne a obtenu de la Banque Africaine de développement (BAD) 1,5 milliard de dollars (905, 2 milliards de francs Cfa) pour financer une partie de son Pacte national de souveraineté alimentaire présenté par le président Macky Sall.  « Ce premier financement en faveur du Pacte national de souveraineté alimentaire va au-delà de nos attentes car les ressources attendues pour cette partie du pacte s’élevaient au total à 2,4 milliards d’Euros », a fait savoir le ministre de l’Agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire  Aly Ngouille Ndiaye. Il  a expliqué que Macky Sall, devant la BAD et d’autres partenaires financiers avait  décidé d’en extraire une partie pour son financement.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply