Souveraineté alimentaire, en contexte de crise mondiale : Macky Sall appelle à une mobilisation générale des Sénégalais

0
269

À l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance du Sénégal, le Président de la République Macky Sall a  adressé son message  à la nation avant-hier, dimanche 3 Avril. A cet effet, il  a appelé les Sénégalais  à une mobilisation générale pour accroitre et valoriser davantage nos produits agricoles, d’élevage et de pêche. Le Chf de l’Etat  engage ainsi  les forces vives de la nation, en particulier les jeunes, les femmes et le secteur privé, à s’investir davantage dans les chaines de valeurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture.  

Le Président de la République Macky Sall appelle les Sénégalais  à une mobilisation générale pour accroitre et valoriser davantage nos produits agricoles, d’élevage et de pêche.  C’était lors de son message à la  nation avant-hier, dimanche 3 Avril, à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance du Sénégal. « Considérant le risque élevé de pénurie et de flambée des prix en raison de la crise mondiale, j’appelle à une mobilisation générale pour accroitre et valoriser davantage nos produits agricoles, d’élevage et de pêche », lance-t-il. Selon lui,  pour être à l’abri des aléas de la conjoncture internationale, nous devons, par un effort individuel et collectif sur nous-mêmes, faire preuve de résilience en gagnant au plus vite la bataille de la souveraineté alimentaire. « A vrai dire, l’indépendance n’est pas l’acte isolé d’un jour, mais un combat permanent, qui se gagne également sur le front de la sécurité alimentaire. C’est ce qui ajoute à la souveraineté nationale un surcroit de liberté. Il nous faut produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons », soutient-il.

Le Chef de l’Etat ajoute que c’est le sens des investissements massifs que l’Etat continue de consacrer à la modernisation et à la diversification des secteurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture. Il rappelle que pour la deuxième fois consécutive, le budget de la campagne agricole est revu à la hausse, et passe cette année de 60 à 70 milliards de F Cfa.  Dans cette quête de l’autosuffisance alimentaire, Macky Sall engage les forces vives de la nation, en particulier les jeunes, les femmes et le secteur privé, à s’investir davantage dans les chaines de valeurs de l’élevage, de la pêche et de l’agriculture.    « L’expérience des Domaines agricoles communautaires (DAC) montre que nous pouvons relever ce défi, à l’image des belles moissons du DAC de Keur Momar Sarr, sept mois seulement après son lancement en juillet dernier. Il en est de même du projet pilote d’Incubateur de Mboro, lancé par le Programme Sénégalais pour l’Entrepreneuriat des Jeunes, en partenariat avec le secteur privé, dans le cadre de l’initiative Xëyu ndaw ñi. En moins d’un an, ce complexe multifonctionnel moderne, financé à plus de 5 milliards de F Cfa, a réalisé d’excellentes performances en mettant sur le marché des produits de qualité », fait-il savoir.  En outre,  il informe que l’incubateur a formé 1053 jeunes, plus de 22 000 membres de GIE, et assisté 500 jeunes entrepreneurs à accomplir les formalités administratives nécessaires à leurs activités.

Le Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles du nord et du centre bientôt lancé

Par ailleurs, pour  le Président de la République, relever le défi de l’autosuffisance alimentaire, c’est aussi faciliter les échanges entre les zones de production et les marchés. C’est, dit-il, l’objet du Programme spécial de désenclavement, portant sur plus de 2500 Km de routes en cours d’exécution. S’y ajoute, indique-t-il, le lancement prochain du Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles du nord et du centre, financé par l’Etat et soutenu par la Banque mondiale. « D’un coût global de 130 milliards de fcfa, ce nouveau programme mettra en place des infrastructures routières et de renforcement des capacités en matière de formation et de production. Il permettra, entre autres, de faciliter l’accès aux zones de production agricole, de pêche et d’élevage, afin d’améliorer les conditions de transport et renforcer les échanges intérieurs et avec les pays voisins», a laissé entendre le Chef de l’Etat. De plus, il annonce que  le volet rural du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal, (PACASEN-rural) financé à hauteur de 352 milliards de F Cfa démarrera cette année, pour améliorer l’accès aux services sociaux de base dans 435 communes.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :